Getty Images for Peabody Awards Chrise Nee avec une mascotte du docteur La Peluche

Métro s’est entretenu avec Chris Nee, créatrice et productrice de Docteur La Peluche, une série animée de Disney haute en couleur à propos d’une fillette de six ans qui dirige une clinique pour jouets.

Lauréate d’un prix Emmy et d’un prix Humanitas, Chris Nee a connu une carrière fructueuse en tant que productrice de documentaires et de télé-réalités. Alors qu’elle travaillait en Alaska pour la série documentaire Deadliest Catch, au milieu des années 2000, Nee écrivait simultanément le premier spécial de Noël des Wonder Pets pour Nickelodeon… dans des casernes datant de la Deuxième Guerre mondiale, transformées en hôtel, sur une île située en plein milieu de la mer de Béring.

Depuis 2012, avec Docteur La Peluche, elle souhaite laisser une influence positive dans l’esprit des tout-petits.

On sait que vous avez eu l’idée de l’émission parce que votre fils avait peur des médecins… Pouvez-vous nous en dire plus?
J’écris pour les enfants depuis longtemps, mais c’est devenu beaucoup plus précis quand mon fils est né. Il fait de l’asthme, donc nous avons passé beaucoup de temps chez le médecin. Comme la majorité des parents, j’ai voulu trouver une façon de rendre les visites plus faciles pour lui. Un jour, sous la douche, j’ai eu cette idée, puis c’est devenu une émission!

Les gens pensent qu’il est facile de créer une émission pour enfants, mais c’est loin d’être le cas. À quel point est-ce exigeant?
La plupart des parents pensent que, puisqu’ils ont un enfant, c’est très facile à réaliser. Mais le défi principal quand on écrit pour ce groupe d’âge, c’est de trouver le moyen de créer quelque chose qui est rempli de vie et qui raconte des histoires aussi solides et aussi drôles que ce que vous écririez pour un public adulte, mais sans vilains mots. Et si vous pouvez trouver l’essence de cette histoire, eh! bien, vous obtenez quelque chose de magique que les petits n’oublieront pas de sitôt.

Pourquoi est-il important que Doc soit une Afro-Américaine?
On sait tous que les gens sont affectés par ce qu’ils voient à la télévision et qu’il n’y a pas assez de personnages afro-américains. Ç’a été très stimulant de prendre cette décision et de créer le personnage par la suite. Et puis, je me suis rendu compte que la réaction du public était très forte et, bien sûr, que les filles devaient se sentir représentées à la télévision. J’espère que plus de personnes seront inspirées à prendre des décisions plus inclusives et à engager une diversité d’acteurs.

Émission réconfortante

Faisant de nombreux adeptes parmi les jeunes spectateurs, l’émission animée Docteur La Peluche est menée par une équipe composée en majorité de femmes. «Je crois qu’il est très important d’avoir une équipe de conteurs diversifiée pour qu’on puisse continuer à véhiculer une bonne image aux enfants, affirme la créatrice et productrice Chris Nee. Je veux contribuer à créer un équilibre en donnant plus de possibilités aux scénaristes.»

Très populaire auprès des tout-petits, cette série a permis à bon nombre d’entre eux de moins angoisser avant leurs rendez-vous médicaux. «Le meilleur commentaire que j’ai reçu de la part des parents, c’est que, grâce à l’émission, leur enfant n’a plus peur du médecin, confie Chris Nee. En fait, nous consultons toujours des pédiatres, et plusieurs nous ont dit que leur travail avait changé après l’arrivée de Docteur La Peluche à la télévision! C’est quelque chose de merveilleux à entendre.»

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!