Ce n’était pas le 14 juin, mais plutôt le 15 août, fête nationale des Acadiens, mercredi soir sur la place des Festivals.

C’est que l’auteur-compositeur-interprète, originaire de Moncton, Joseph Edgar avait concocté un vrai showcase acadien, avec près d’une trentaine d’artistes venus de l’Atlantique pour le spectacle Acadie Rock.

«Ce soir, l’Acadie est partout», a résumé dès la première chanson Marie-Jo Thério. Elle était partout sur scène en tout cas, et un peu dans la grande foule aussi, où quelques drapeaux acadiens flottaient.

Acadie rock donc, mais pas seulement. Ça s’est ouvert tout en douceur avec Marie-Jo Thério, presque seule au piano avec sa chanson Café Robinson.

Puis, on a eu droit au slam de Céleste Godin, au folk des Hay Babies, tout juste sorties de scène 25 minutes plus tôt, à de la cornemuse et même à un poème de l’Acadien Gérald Leblanc, récité par «l’incarnation du glam», le poète Jean-Paul Daoust. «Qui aurait dit qu’un poète se ramasserait devant tant de monde? C’est fabuleux», a souligné l’homme au foulard de zèbre et aux faux cils. Son look allait plutôt bien avec le house band: Les Païens en paillettes.

Ce moment plutôt excentrique de la soirée n’a pas été le seul grâce à l’inimitable Serge Brideau, des Hôtesses d’Hilaire. «Quand j’étais jeune, je rêvais au Centre Bell, pis là c’est mieux, c’est la scène Bell pis y’a plus de monde, a-t-il lancé. Es-tu fière de moi, mommy

Et il n’était sûrement pas le seul dont la mommy était fière. «Le dernier show que j’ai fait, c’était dans un café, il y avait 10 personnes, a candidement avoué Pierre Guitard. Je pense que j’ai fait un step-up ce soir.» Il a d’ailleurs offert une courte mais inspirée performance.

Dans cet enchaînement très rapide d’artistes, peut-être trop, la foule montréalaise a semblé découvrir beaucoup de nouveaux visages et est restée attentive jusqu’à la fin, avec quelques moments un peu plus animés.

Lisa LeBlanc, dont la vie n’est assurément pas «de la marde», à voir le large sourire qu’elle arborait hier, a su faire chanter le public à chacune de ses présences sur scène.
Et Radio Radio a débarqué pour clore le tout avec un medley de ses succès. Ouais, un showcase d’artistes, mais un showcase où il y avait «de la place en masse» pour les Acadiens.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!