Collaboration spéciale John Rhys-Davies

Qu’ont en commun John Rhys-Davies (Lord of the Rings) et Jeremy Bulloch (Star Wars)? Tous deux sont des idoles encensées par plusieurs générations, ont joué dans des films parmi les plus populaires de tous les temps et ont campé des rôles mythiques au cinéma (respectivement Gimli et Boba Fett). Ah oui, et les deux acteurs seront au ComicCon de Montréal, qui a lieu de vendredi à dimanche au Palais des congrès. Rencontres.

John Rhys-Davies

Pourquoi participez-vous au ComicCon de Montréal?
C’est la meilleure façon de découvrir qui constitue ton auditoire, d’en prendre le pouls. C’est très facile pour des acteurs de perdre contact avec la réalité. Je suis vraiment très impressionné par la qualité, la variété et l’intérêt des fans dans les conventions!

Quelle est votre relation avec vos fans?
C’est tellement difficile d’être fan de moi! Je voyage tellement, je suis toujours parti. Je sais que je devrais être plus présent. J’ai un nouvel auditoire qui tente de me faire entrer au XXe siècle, et je ne parle même pas du XXIe ! Je veux donner la chance aux fans de me rencontrer: ils consacrent tellement de leur temps à cela!

Gimli est probablement le rôle dont on vous parle le plus souvent…
Gimli est mon grand rôle le plus récent, c’est pourquoi c’est de celui-ci que les gens parlent le plus. C’est un personnage vraiment spécial pour moi. Gimli est amusant dans la mesure où il est tout petit et ne s’en rend pas compte. Il se voit comme un surhomme, un géant. J’ai certainement un peu de Gimli en moi.

Vous avez beaucoup joué dans des films de science-fiction et d’action… Avez-vous une préférence?
Un acteur devrait faire de tout. Il y en a qui sont très capricieux quant aux rôles qu’ils choisissent. Moi, j’aime travailler. J’aime me lever à 5h le matin pour aller tourner. Parfois, il y a des films très payants – merci beaucoup ! –, et d’autres fois, il faut aussi donner sa chance à la relève et travailler pour elle à l’occasion. Des fois, je fais des choses parce que je ne les ai jamais faites auparavant.

Quel est le plus grand héritage de The Lord of the Rings ?
LOTR a eu le pouvoir de rassembler des gens de partout dans le monde, de toutes les nationalités, de toutes les religions. Ce qui est magique dans les conventions, c’est que ça rassemble des gens. Ces personnes pensent parfois qu’elles sont les seules à aimer la science-fiction et les films fantastiques. Mais elles se rendent compte qu’une grande partie du monde aime la même chose qu’elles. Ça les encourage, ça les réconforte. C’est un beau mouvement. Je suis vraiment très heureux d’en faire partie.

Jeremy Bulloch

Pourquoi participez-vous au ComicCon de Montréal?
Si je suis libre, je dis toujours oui. Les gens me remercient de venir dans leur ville et ça vaut beaucoup pour moi. Ça me donne toujours le goût de revenir. C’est incroyable de voir autant de gens costumés. Leurs costumes sont phénoménaux! Cette année, je n’en fais pas tant que ça, surtout à cause de mes petits-enfants. Ils ont commencé à me dire «pense à nous».

Quelle est la partie que vous préférez d’un ComicCon ou d’une convention?
Dans un ComicCon, les fans se détendent. Pendant une journée, ils ne sont plus eux-mêmes, ils sont un personnage. Ils viennent me voir et prennent leur meilleure voix de Boba Fett pour me saluer. Ils ne sont pas gênés. Ils me disent que j’ai fait leur journée.

Qui sont les gens qui viennent vous rencontrer?
C’est un mélange. Je vois tellement de gens différents, des personnes de 70 ou 75 ans, et des très jeunes aussi. Tu ne peux pas leur dire: «Vous êtes trop vieux» pour les conventions. Moi, je suis vieux, mais je suis toujours Boba Fett. Ce qui est cool, c’est de regarder les fans droit dans les yeux et leur réciter quelques répliques. C’est l’fun, et l’expression des gens sur leur visage, c’est incroyable.

Vous avez joué plusieurs grands rôles dans votre carrière, mais cest surtout de Boba Fett quon se souvient. Est-ce que cela vous dérange?
Quand j’étais plus jeune, j’ai souvent joué du Shakespeare au théâtre, mais tout le monde a joué du Shakespeare! Ça ne me dérange pas du tout que le monde se souvienne de moi pour un rôle avec un masque. Boba Fett n’a même pas ma voix, c’est une voix américaine. Mais c’est tout ok avec moi.

Que pensez-vous de Star Wars maintenant?
Les gens disent parfois que Star Wars est allé trop loin, mais je ne crois pas qu’on soit encore allé trop loin. J’ai vu tous les films, j’ai vu le nouveau, The Force Awakens. J’ai aimé! Je l’ai trouvé plus sombre, plus violent. J’étais surpris, mais ça ne m’a pas déplu. Ils sont allés dans le côté sombre. Les acteurs étaient très bons.

Des rumeurs courent au sujet d’un spin-off sur Boba Fett. Voudriez-vous qu’on vous offre un rôle?
S’il y a un spin-off, je lèverai la main et je demanderai qu’on me trouve un tout petit rôle dedans. Ils pourraient faire revenir Boba Fett: il pourrait guider les troupes! Je serais intéressé, c’est sûr.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!