Netflix Jessica Williams dans le rôle de Jessica... James

Jessica Williams, qui était devenue en 2012 la plus jeune correspondante de l’émission satirique américaine The Daily Show, est désormais en vedette dans le film de Netflix The Incredible Jessica James. Métro l’a rencontrée pour discuter de Brooklyn, des relations interraciales et de ses différents projets.

La fière New-Yorkaise est en pleine ascension. On connaît aussi la comédienne américaine grâce à son podcast 2 Dope Queens, qu’elle anime en compagnie de Phoebe Robinson. La jeune femme de 28 ans tient maintenant son premier grand rôle dans un long métrage qu’elle a également produit. Le réalisateur Jim Strouse a même écrit le rôle spécifiquement pour elle.

On peut dire que Jessica Williams a réussi. Son personnage n’est peut-être pas rendu là. Aspirante dramaturge de 25 ans vivant au fin fond de Brooklyn, Jessica James est en pleine crise existentielle après une rupture amoureuse.

À première vue, The Incredible Jessica James est une autre histoire de jeune habitante de Brooklyn dans la vingtaine qui tente de trouver sa voie. En quoi Jessica James est-elle différente du personnage central de Frances Ha, par exemple?
J’adore ce film! Je crois que c’est différent parce que chaque femme est différente. Nous ne sommes pas toutes les mêmes. Toutes les histoires sont différentes, et ce n’est pas ça qui manque. On peut toutes les raconter de façon différente. Même si ça se passe à Brooklyn, ce ne serait pas la même chose si c’était une Latina qui racontait l’histoire plutôt que moi. Il y a une demande pour cela. C’est pour ça qu’il y a tant de films qui se déroulent à New York, parce qu’on y trouve des gens de toutes origines et de tous milieux. Tout le monde a des problèmes différents.

Quelle est votre expérience des rencontres à Brooklyn?
J’ai rencontré mon copain actuel dans la rue. Il était là et je me suis dis: «Cool.» J’ai d’autres amies qui ont rencontré des gens sur Tinder, d’autres par l’intermédiaire d’amis ou dans des partys. Il y a plusieurs façons d’arriver à ses fins.

Le film décrit une relation entre une femme noire et un homme blanc. Dans votre podcast, vous faites souvent des blagues sur le fait de sortir avec des Blancs. Est-ce que l’humour permet de réduire le malaise que certaines personnes ressentent toujours (malheureusement) à propos des relations amoureuses interraciales?
Nous faisons beaucoup de blagues sur le sujet puisque, depuis que Phoebe Robinson et moi nous sommes rencontrées, c’est ce que nous vivons. Mais nous n’aimons pas que les hommes blancs! Nous pensons seulement que c’est drôle de pouvoir blaguer à ce sujet. Lorsque j’étais plus jeune, il y avait beaucoup de préjugés associés au fait de sortir avec un Blanc. Avec le recul, c’est drôle de constater que c’est pourtant ce que nous faisons. Mais nous sommes prêtes à sortir avec n’importe qui! (Rires) Le seul critère, c’est qu’il soit cool.

Ça n’a aucun rapport, mais j’ai vu sur votre compte Instagram que vous aviez rencontré J.K. Rowling.
Ç’a rapport, tout est relié dans ma vie! C’était fantastique! Elle a commencé à me suivre sur Twitter. J’ai la même date de naissance que Harry Potter et elle aussi, donc nous avons la même date d’anniversaire. Elle m’a écrit pour me souhaiter une joyeuse fête. Je ne savais pas comment réagir. J’ai pris mon courage à deux mains et je lui ai répondu. Elle m’a dit d’aller la voir si jamais je passais par Londres. J’étais sous le choc parce que j’allais à Londres la semaine suivante! On s’est rencontrées et c’était fantastique; c’est une femme géniale.

Et vous avez rencontré Queen Latifah! Avez-vous vu Girls Trip [présentement en salle]?
J’ai adoré Girls Trip. C’était excellent. J’aime Queen Latifah, je l’aime depuis que je suis toute petite. C’était surréaliste de pouvoir la recevoir à 2 Dope Queens. J’ai ruiné cette entrevue. Je bafouillais sans cesse. Un vrai désastre. Elle était très gentille, mais j’étais très nerveuse. J’ai tout gâché!

Offert sur Netflix

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!