Collaboration spéciale Les films de superhéros, qui nous ravissent et font les choux gras de l’industrie du cinéma, sont une source d’inspiration inépuisable pour l’inventeur James Hobson.

Métro a rencontré James Hobson, créateur de gadgets de superhéros.

Au fond de son garage, un ingénieur canadien met au point des super gadgets inspirés de ses superhéros préférés, puis il les présente sur YouTube.

Les films de superhéros, qui nous ravissent et font les choux gras de l’industrie du cinéma, sont une source d’inspiration inépuisable pour l’inventeur James Hobson. Celui-ci s’amuse à recréer les gadgets délirants dont ses personnages préférés se servent pour combattre les méchants. L’ingénieur canadien, qui aime se faire appeler «Hacksmith» («artisan-bidouilleur techno», traduction libre), s’enferme dans son garage pour y fabriquer le bouclier de Capitaine America, l’armure d’Iron Man ou le fusil à grappin de Batman. Ses créations l’ont rendu célèbre sur YouTube, où plus d’un million de personnes sont abonnées à sa chaîne. Métro l’a interrogé sur sa passion pour les gadgets et les histoires de superhéros.

Comment vous est venue l’idée de fabriquer des gadgets de superhéros?
Je bricole et je m’amuse à fabriquer toutes sortes de choses depuis l’enfance. Au secondaire, je faisais partie du club de robotique de l’école, et en 2007, mes amis et moi, on a gagné un prix aux Olympiades canadiennes des métiers et des technologies grâce à notre robot joueur de soccer. C’est là que j’ai réalisé à quel point j’aimais inventer et fabriquer des trucs vraiment cool!

Par la suite, j’ai fréquenté le collège Conestoga, à Kitchener, où j’ai obtenu un diplôme en ingénierie. Pendant ce temps, j’accumulais toutes sortes de compétences pour mener à bien des projets plus ambitieux. Durant un stage dans un atelier d’usinage, j’ai décidé de fabriquer mes propres griffes de Wolverine en métal, pour mon costume d’Halloween. Ça a été ma première incursion dans le monde des gadgets de superhéros!

Puis, tout s’est enchaîné. Je me suis acheté de plus en plus d’outils, j’ai investi dans des imprimantes 3D et un découpeur au laser… Quelques emplois plus tard, j’ai pu arrêter de travailler à l’extérieur pour me consacrer exclusivement à mes inventions, que je présente sur YouTube. Aujourd’hui, mon équipe compte cinq personnes, et je veux poursuivre l’expansion de ma petite entreprise au fur et à mesure que ma chaîne YouTube grandira!

«J’aimerais me rendre utile. Inspirer les jeunes, c’est bien, mais je voudrais diriger une compagnie qui fait quelque chose pour améliorer le sort des gens.» -James Hobson, créateur de gadgets de superhéros

Comment les gens réagissent-ils quand ils voient vos créations?
Ils adorent ça. Notre but, c’est de proposer dans la vraie vie la technologie fictive qui est présentée dans les livres et les films de superhéros, ainsi que dans les jeux vidéo. Et ça trouve vraiment un écho chez les gens! On crée les trucs dont ils rêvaient quand ils étaient enfants, et beaucoup d’entre eux trouvent ça très inspirant.

Est-ce que c’est difficile de fabriquer ces gadgets?
Oui! Bien sûr, ça dépend de ce qu’on essaie de créer, mais il y a une raison pour laquelle ces objets appartiennent à l’univers de la fiction… Souvent, ce qu’on fabrique défie presque les lois de la physique. Il y a d’ailleurs des embûches qu’on ne peut pas surmonter. Ce qui est sûr, c’est qu’on fait toujours de notre mieux et qu’on continue d’explorer les nouvelles technologies pour arriver à inventer de nouveaux gadgets.

Certains de nos projets nous demandent des jours de travail; d’autres, des mois, voire des années! Mon équipe et moi, on espère, avec l’expansion de l’entreprise, pouvoir en faire encore plus. Même si nos affaires vont bien, certains de nos plus gros projets demandent une mise de fonds importante, et on n’a pas encore les reins assez solides pour les réaliser. On rêve du jour où on aura un budget illimité; on pourra alors financer même nos inventions les plus folles!

Êtes-vous un grand fan de bandes dessinées de superhéros?
Mon truc à moi, c’est plutôt les films. Je trouve que Hollywood a fait des merveilles ces 10 dernières années. On est dans une sorte d’âge d’or des films de superhéros! Parmi mes préférés, il y a Wolverine, Spider-Man et Iron Man, et j’ai tiré des gadgets de chacun d’eux. Mon héros préféré, c’est Tony Stark, même s’il n’a pas de prédispositions génétiques particulières. Évidemment, il serait impossible de reproduire tout son équipement techno, mais il reste que c’est un des superhéros les plus réalistes. Il pourrait exister pour de vrai, et je trouve ça fantastique! J’avoue que je fais ce que je peux pour devenir moi-même une sorte de Tony Stark. Le seul hic, c’est que je dois d’abord amasser ma fortune personnelle…

Avez-vous un autre grand rêve à réaliser?
J’aimerais me rendre utile. Inspirer les jeunes, c’est bien, mais je voudrais diriger une compagnie qui fait quelque chose pour améliorer le sort des gens. Ma vraie passion, ça a toujours été les exo­squelettes et les prothèses, et j’aimerais être à la tête d’une entreprise qui en fabriquerait. Redonner à des personnes la capacité de courir, de sauter, de s’amuser, ça serait extraordinaire! Et si, en plus, ma compagnie me permettait de me fabriquer mon armure d’Iron Man, eh bien tant mieux! On a le droit de rêver, non?

http://www.thehacksmith.ca

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!