Getty Images De gauche à droite: Taylor, Isaac et Zac Hanson.

La vague de nostalgie pour les années 1990 déferle partout sur la planète. Les frères Hanson y surfent allègrement, ceux qui célèbrent leur 25e anniversaire de carrière avec la tournée Middle of Everywhere, qui s’arrrête au Théâtre Corona mardi prochain.

Avec MMMBop, sortie en 1997, le trio fraternel a atteint la renommée mondiale et offert au monde une des chansons les plus jouées de la décennie. Alors qu’ils n’étaient âgés que de 16, 13 et 11 ans, les frères Hanson jouaient de leur propre instrument et composaient eux-mêmes leurs chansons.

Isaac, Taylor et Zac Hanson ont décidé de revenir sur scène afin de célébrer cet anniversaire important pour le groupe.

Métro a rencontré Taylor pour parler des changements qui ont secoué l’industrie de la musique, de la renommée et du contact avec les admirateurs.

Quelle est la chose la plus significative qui vous soit arrivée dans vos 25 ans de carrière?
Plusieurs choses importantes sont arrivées au cours de ces années. Je ne serais pas capable de déterminer un moment en particulier. Je crois que le plus important est d’avoir reçu tant d’énergie de nos fans du monde entier avec notre premier album. C’était un grand pas pour nous.

Deuxièmement, nous avons fondé notre propre label en 2003. Produire de la musique indépendante nous a permis de gagner beaucoup de maturité et de continuer à relever des défis artistiques.

«La nostalgie, c’est naturel. Tous les 20 ans,plus au moins, on redécouvre la musique du passé. Lorsque nous avons débuté, il y avait un gros engouement pour la musique des années 1970.» – Taylor Hanson

Comment vivez-vous la vie de tournée aujourd’hui, par comparaison avec vos débuts?
Ce n’est pas si différent qu’on pourrait le penser. Nous avons toujours fait ce métier pour la musique, pas pour la drogue ou le sexe. Nous avons vécu de grands changements dans nos vies en voyageant dans le monde, en partageant notre musique et en vivant une panoplie d’expériences. Nous avons vu le monde et découvert de nouvelles cultures que nous n’aurions jamais pu rencontrer sans la musique. Donc, nous avons plus d’expérience, plus de souvenirs et surtout plus de gratitude pour ce que nous avons vécu, puisque nous avons réalisé à quel point il est difficile de faire carrière.

Vos fans sont maintenant des mères et des pères. Que pensez-vous du changement de génération?
C’est fantastique de voir beaucoup de nos fans passer d’adolescents à parents. C’est aussi une façon d’amener de nouvelles générations à s’intéresser à notre musique. Le premier type de musique que nous avons connu était le rock’n roll de la génération de nos parents. Nous comprenons l’importance d’être exposé à la musique d’une autre génération. En même temps, nous ne faisons pas de la musique pour un groupe d’âge en particulier. Nous faisons de la musique pour nous-mêmes et nous espérons que le public va l’apprécier. Nous sommes toujours contents d’avoir de nouveaux fans.

Est-ce qu’il s’agit uniquement d’une tournée anniversaire ou y en aura-t-il d’autres à l’avenir?
Il y aura d’autres projets. Les deux dernières années ont été tranquilles et axées sur le développement de nos projets. Cette année est consacrée à la tournée. Nous allons de l’avant et pensons à de nouvelles musiques. Avec cette tournée de spectacles, nous célébrons notre histoire, mais nous voulons aussi faire un pas en avant.

Que va-t-on pouvoir entendre au cours de prochains concerts?
Un peu de tout. Nous allons puiser dans le contenu de nos six albums. Nous voulons transporter les spectateurs dans l’histoire du groupe, des débuts jusqu’à aujourd’hui. Même ceux qui ne connaissent pas les Hanson sont en mesure de comprendre et d’apprécier.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!