Karine Dufour/ICI Radio-Canada Télé Julie Snyder

La productrice et animatrice Julie Snyder a fait part de son désir de retourner animer à la télévision, dimanche, à l’émission Tout le monde en parle.

«J’aimerais ça, retourner à l’animation d’un talk-show, mais il faut que j’aie l’esprit tranquille», a-t-elle affirmé, disant que son banquier avait «droit de survie sur moi».

«Il y a trois ans, productions J et moi, on a été dépossédé de notre crédit d’impôt de production télévisuelle, a-t-elle rappelé. Ma petite compagnie a perdu autant de poids que moi depuis trois ans. J’ai dû donner tout ce qui me restait à mon banquier. J’ai dû mettre ma maison, tout ce que j’avais.» Même si elle s’est dit consciente qu’elle ne va jamais retrouver ce qui lui a été enlevé, Julie Snyder affirme avoir «tourné la page». Celle qui était venue pour parler de la nouvelle mouture d’Occupation double a même déclaré ne pas en vouloir au premier ministre Philippe Couillard, dont le gouvernement a coupé ce crédit d’impôt.

Au lendemain de son dernier passage à l’émission animée par Guy A Lepage, l’ex-conjoint de Julie Snyder, Pierre Karl Péladeau avait quitté la vie politique. Toutefois, la productrice dit ne pas croire «que tu peux prendre une décision aussi fondamentale quelques heures après une émission de télévision». «J’ai été surprise, parce que je n’ai jamais demandé ou souhaité la démission de Pierre Karl, a-t-elle dit. Si je n’y avais pas cru, je n’aurais pas délaissé ma carrière pour le suivre. La politique, c’est difficile, mais je l’ai toujours encouragé à persévérer malgré tout.»

Toujours sur le plan personnel, Julie Snyder a confié avoir eu «des rapprochements» avec l’ancien capitaine du Canadien de Montréal, Vincent Damphousse. «Je me suis dit, ça va faire du bien de souper avec un gars et que ce soit lui qui paye, a-t-elle relaté. Pour être bien honnête, je pensais que ça allait être une affaire d’un soir. Le lendemain, il a fait un tour du chapeau. Les joueurs de hockey sont superstitieux, alors ç’a prolongé de quelques parties.» Mme Snyder a aussi avoué avoir eu quelques rapprochements avec Patrick Bruel.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!