Getty Images Léa Seydoux

L’actrice française Léa Seydoux (La vie d’Adèle, 007 Spectre) a à son tour brisé le silence, mercredi, accusant le producteur américain Harvey Weinstein de l’avoir agressée dans un hôtel parisien, tard dans la nuit.

«On discutait sur le sofa et tout d’un coup, il s’est jeté sur moi et a essayé de m’embrasser, a-t-elle raconté au Guardian. Je me suis défendue. Il est grand et gros, j’ai dû employer toute ma force pour me défendre. […] Ce qui me dégoûte le plus, c’est que tout le monde savait ce que Harvey faisait et personne n’a rien fait.»

«C’est incoyable qu’il ait pu agir comme ça pendant des décennies et continuer sa carrière.» – Léa Seydoux, actrice, dans le journal britannique The Guardian

Par ailleurs, l’Académie du cinéma britannique (Bafta) a suspendu M. Weinstein «jusqu’à nouvel ordre». De son côté, l’Académie des Oscars organisera une réunion spéciale dimanche, qualifiant notamment de «répugante» et d’«abjecte» la conduite décrite dans les allégations d’agressions sexuelles et de viols faites ces derniers jours.

Mardi, plusieurs actrices, dont Angelina Jolie et Gwyneth Paltrow, avaient ont joint leur voix au nombre grandissant de femmes qui accusent le producteur hollywoodien d’harcèlement sexuel et de contacts physiques non sollicités. Au moins trois autres femmes l’accusent de viol.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!