Tout y est
Oktoplut
Le démon normal
Note:

Oktoplut tire dans tous les sens avec son plus récent album, Le démon normal, et ça marche. À fond! Le duo montréalais, connu pour son stoner rock, nous amène dans un paquet d’univers différents, mais toujours en nous accompagnant d’un bon riff. Il y a l’excellente, et un peu pop punk, Héros ou ennemi, et la très hardcore Dépossédé. Mais le cœur de l’album est la pièce en trois volets : Océan 1, 2 et 3. Un petit bijou de mélancolie planante et de rock bien senti. L’album sort aujourd’hui. À écouter (et à acheter) sans hésiter.

– Mathieu Horth Gagné

Légères ténèbres
Dear Criminals
Fatale
Note:

Après quatre années productives (sept EP), le trio montréalais sort enfin son premier long jeu. L’apocalypse y est traitée avec une douceur invitante, notamment grâce à la voix éthérée de Frannie Holder qui tantôt s’oppose à celle, plus posée, de Charles Lavoie, tantôt la complète à merveille. Inspirés de la trame sonore composée pour la webserie Fatale-Station, les huit morceaux s’enchaînent de façon transparente tout en conservant leur unicité. On passe d’un air chanté à la Nick Cave (The Cliff) à de la pop (Yer Not the End) et à du folk électro (Gravedigger), et on suit le trio où qu’il nous emmène.

– Carine Touma

Heureux mélange
Zachary Richard
Gombo
Note:

Gombo, c’est le titre du 21e album en carrière de Zachary Richard. Gombo, c’est un plat louisianais réconfortant rempli de saveurs, un plat de la région d’origine du chanteur. Gombo, ça représente vraiment bien l’idée générale de cet opus trilingue (anglais, français et même un peu espagnol) composé de chansons originales aux mélodies entraînantes où plusieurs collaborateurs apportent leur touche personnelle. Le chanteur à l’accent fort prononcé chante au sujet des attentats du Bataclan, du naufrage de l’Irving Whale et des injustices de la vie, le tout sur des airs country-acadiens.

– Virginie Landry

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!