Mario Beauregard/Métro Julie Snyder

La productrice et animatrice Julie Snyder a porté plainte pour agression sexuelle contre Gilbert Rozon, l’ancien président du Groupe Juste pour rire.

Le porte-parole des Productions J, Louis Noël, a confirmé lundi après-midi que Julie Snyder a déposé la plainte au cours des derniers jours auprès de la police pour des événements qui se seraient produits il y a plusieurs années.

M. Noël n’a pas souhaité donner davantage de détails à ce sujet et a indiqué que Julie Snyder n’accorderait aucune entrevue pour le moment.

Mme Snyder avait déjà annoncé samedi que les Productions J ne collaboreraient plus avec Juste pour rire et Salvail & Co aussi longtemps que Gilbert Rozon et Éric Salvail seront actionnaires ou propriétaires de ces entreprises.

Gilbert Rozon a été accusé de harcèlement sexuel et d’agression sexuelle par neuf femmes qui se sont confié la semaine dernière au quotidien Le Devoir et à la station de radio 98,5 FM. Puis la comédienne Patricia Tulasne a aussi publiquement dénoncé l’homme pour agression sexuelle.

«Quand une femme aussi forte que Julie Snyder prend 20 ans avant de dénoncer son agresseur, imaginez toutes les femmes qui ont encore plus peur qu’elle de prendre la parole. J’ai été estomaqué d’apprendre ce qui est arrivé à Julie, parce que évidemment je ne le savais pas. Je présume qu’elle l’a caché à ses proches. Je suis extrêmement dévasté et j’ai l’impression qu’il y en aura d’autres en plus», a réagi l’animateur Guy A Lepage, ami proche de l’animatrice, à Radio-Canada.

Gilbert Rozon, qui était le grand patron de Juste pour rire, a quitté l’ensemble de ses fonctions mercredi soir, soit de président du Groupe Juste pour rire, de commissaire aux célébrations du 375e de Montréal et de vice-président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, dans la foulée «d’allégations (le) concernant».

Lundi matin, le Groupe Juste pour rire a fait savoir que la firme RBC Marchés des Capitaux a été mandatée afin d’«explorer plusieurs options» pour la vente des actions de Gilbert Rozon dans cette entreprise.

Avec Julie Snyder, elles sont désormais 11 présumées victimes de Gilbert Rozon.

Ces allégations n’ont pas été prouvées devant un tribunal.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!