Louis C.K., un des humoristes les plus populaires des États-Unis, a annulé jeudi tous ses engagements, dont la première de son plus récent film I Love You, Daddy, un peu avant la sortie d’un reportage du New York Timesoù cinq femmes l’accusent de s’être masturbé devant elles sans leur consentement.

La publication de l’article du quotidien new-yorkais était prévue pour vendredi mais, alors que plusieurs médias ont rapporté que le comédien avait annulé toutes ses apparences publiques, la sortie a été devancée à jeudi après-midi.

Le duo comique Dana Min Goodman et Julia Wolow ont relaté qu’en 2002, Louis C.K. les avait invitées dans sa chambre d’hôtel après un spectacle. Il leur aurait demandé s’il pouvait «sortir son pénis», proposition qu’elles ont pris pour une blague. «Mais il l’a réellement fait, a confié Dana Min Goodman au New York Times. Il a enlevé tous ses vêtements, s’est mis complètement nu et il a commencé à se masturber».

En 2003, l’humoriste se serait masturbé lors d’un appel téléphonique avec la comédienne Abby Schachner. Elle dit avoir tout entendu.

Sur le plateau d’une émission de télé, en 2005, il aurait demandé à l’humoriste Rebecca Corry s’il pouvait se masturber devant elle, offre qu’elle a refusée.

Une femme sous le couvert de l’anonymat a déclaré qu’il s’était touché devant elle dans son bureau, à la fin des années 1990.

Les rumeurs sur le comportement inapproprié de Louis C.K. circulent depuis des années. En septembre, lors d’une entrevue avec le Times, l’humoriste avait tout nié.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!