Cédric Dupuis/Collaboration spéciale Les membres de Gone Dogs

Il nous semble que les groupes de rock pur se font de plus en plus rares sur la scène musicale, mais Gone Dogs, qui lance son premier album, The Road Ahead, vendredi soir, va contre ce courant.

Après un mini-album paru l’an dernier, le quintette nous propose une douzaine de titres, dont le single The Chosen One, qui nous rappelle un peu le son de Grimskunk.

Ce groupe québécois est une de leurs influences, «principalement au niveau de l’orgue». Mais les membres de Gone Dogs sont inspirés par différents styles, du rock au métal, en passant par le jazz et le folk, explique le guitariste Vincent Joseph.

«C’est toujours intéressant de partager notre passion avec d’autres passionnés; ils nous permettent de grandir en tant que musiciens.» – Vincent Joseph, guitariste

Les spectateurs doivent s’attendre à des chansons ou à des versions qui ne se retrouvent ni sur le EP, ni sur The Road Ahead. «L’album est un médium, le spectacle en est un autre», illustre le musicien, qui promet de l’inédit sur scène. «En spectacle, nous aimons faire les choses différemment.»

D’ailleurs, le groupe aux racines gaspésiennes sera bien entouré ce soir. Oscar Souto, le bassiste et vocaliste d’Anonymus, et Ariane Shirley Coutu, de Wild Call, qui ont participé à l’album, monteront sur scène, ainsi que de nombreux invités spéciaux.

Au Petit Campus, 57, rue Prince-Arthur Est, à 20h. Billets : 14$.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!