Les films Séville

Ç’aura été une année fructueuse pour les nominations québécoises aux prix Écrans canadiens, mais les productions d’ici ont connu moins de succès dimanche que lors des cérémonies précédentes.

Hochelaga, terre des âmes s’est distingué du lot en remportant quatre des huit statuettes pour lesquelles il était nommé. En plus de recevoir le prix de la Meilleure direction artistique, le film de François Girard a remporté les prix dans les catégories des Meilleures images, du Meilleur son d’ensemble et des Meilleurs effets visuels.

L’équipe du film d’horreur québécois Les affamés a été récompensée pour ses maquillages. Les autres productions québécoises en nomination, dont C’est le cœur qui meurt en dernier, La petite fille qui aimait trop les allumettes et All You Can Eat Buddha, sont reparties bredouilles.

Parmi tous les longs métrages canadiens, c’est De père en flic 2 qui a engendré les meilleures recettes au box-office cette année (6 534 205 M$ en 12 semaines). Pour souligner cette prouesse, l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision lui a décerné le prix Écran d’or Cineplex.

Les lauréats québécois n’ont toutefois pas pu se faire entendre, puisque leurs prix leur ont été remis en dehors des ondes.

Des clins d’œil au Québec
Dans le numéro d’ouverture, l’animatrice Emmy Hunter a souligné la présence dans la salle de l’acteur Marc-André Grondin, à l’affiche du film d’horreur québécois Les affamés, écrit et réalisé par Robin Aubert. Elle a lancé à la blague que les gens avaient commencé à se manger les uns les autres au Québec; son comparse, l’humoriste Jonny Harris, a ajouté que leur façon de les apprêter était magnifique.

Lors de son discours de remerciement, le gagnant du prix dans la catégorie du Meilleur acteur dans une mini-série dramatique, Billy Campbell (Cardinal), a pris quelques instants pour souligner l’aide et le talent de l’actrice Karine Vanasse, nommée dans l’équivalent féminin de cette catégorie. «Tu m’as aidé à devenir un meilleur acteur», a-t-il déclaré avant de quitter la scène.

L’animatrice de la soirée, la comédienne Emma Hunter (The Beaverton), a lancé une pique aux Denys Arcand, Jean-Claude Vallée et Denis Villeneuve de l’industrie en prédisant les manchettes au cours de la prochaine année. «La fin d’une guerre commerciale approche alors que le Canada restreint l’exportation des cinéastes québécois», a-t-elle lancé.

Quelques gagnants

  • Meilleur film: Maudie
  • Meilleure actrice dans un premier rôle: Sally Hawkings – Maudie
  • Meilleur acteur dans un premier rôle: Nabil Rajo – Boost
  • Meilleure réalisation: Aisling WalshMaudie
  • Meilleure actrice dans une série dramatique: Tatiana Maslany (photo) – Orphan Black
  • Meilleur acteur dans une série dramatique: Alexander Ludwig – Vikings
  • Meilleure série dramatique: Anne
  • Meilleure série humoristique: Kim’s Convenience
  • Meilleure mini-série: Alias Grace

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!