Geneviève Brouillette n’a pas seulement joué dans le film L’Affaire Dumont, c’est elle qui a été l’instigatrice du projet. Touchée par l’histoire de cet homme faussement accusé d’agression sexuelle et par son histoire d’amour avec Solange Tremblay, elle a voulu porter leur récit au grand écran.

 

« Habituellement, on entend ce genre d’histoire aux États-Unis, mais finalement, personne n’est à l’abri de ça. J’ai été tellement bouleversée, par l’histoire d’amour aussi. Il y avait un film à faire, car cela n’avait pas été qu’un cauchemar. Personne ne savait ce que je préparais. J’avais un peu honte de me faire productrice, et quand on sort de notre zone de confort, c’est tellement fragile. Je ne pouvais pas entendre quelqu’un me demander comment j’allais faire et tout; j’aurais abandonné. Puis une fois, par hasard, j’en ai parlé à Podz, et il a voulu le réaliser », raconte Geneviève à BUM Interactif Groupe.

 

La plus grande crainte de Geneviève a été le moment où Michel Dumont et Solange Tremblay ont lu le scénario.

 

« Je ne voulais pas qu’on soit les derniers salauds qui s’ajoutent à leur liste. Finalement, Michel m’a dit que Solange l’avait lu deux fois et qu’elle avait pleuré. Tout était correct, excepté deux petits trucs, comme une scène où on disait qu’il était allé chercher du chinois; Michel m’a dit que pour vrai, il était allé chercher du poulet. J’ai ri! J’ai été soulagée de voir que ce n’était que des détails, alors je lui ai dit que ce serait ce qu’il voudrait. »

 

Le film L’Affaire Dumont est maintenant à l’affiche.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!