Lorsque Geneviève Brouillette a raconté l’histoire de Michel Dumont et Solange Tremblay à Podz, il a eu de la difficulté à la croire.

 

« Je n’en reviens pas de tout ce qui s’est produit dans cette famille. J’ai eu envie de voir ce film, alors je lui ai dit que de le réaliser m’intéressait. C’est souvent comme ça que je choisis mes projets », explique le réalisateur à BUM Interactif Groupe.

 

Il avoue être un grand angoissé à chacun de ses projets, et L’Affaire Dumont n’a pas fait exception.

 

« À chaque montage, je me retrouve en petite boule sous la table. C’est comme ça à chaque projet. On ne sait jamais si les gens vont aimer ou si on s’est trompé. Mais bon, j’ai la conscience tranquille, je ne pense pas qu’on dise quelque chose qui n’est pas vrai. »

 

Ce film ne lui a toutefois pas donné le goût de faire d’autres projets basés sur des faits vécus.

 

« Honnêtement, non. Il y a beaucoup de questions légales, et quand les avocats et les assureurs s’y mettent, c’est rushant et très bizarre. On doit parfois trouver d’autres façons de dire les choses. En réalité, oui, je le referais, mais j’avoue que c’est difficile comme expérience. Mais de toute façon, chaque fois que tu réalises un projet, tout se met à travers ton chemin pour que tu ne le fasses pas, que ce soit le financement, les horaires, la température, ça fait partie de cela. »

 

C’est la conjointe de Podz, Gina Desjardins, qui lui a suggéré d’approcher Marc-André Grondin pour le rôle.

 

« Deux jours après qu’elle m’en ait parlé, j’ai rencontré Marc-André par hasard; on avait un ami commun. Je le regardais et je trouvais qu’il avait quelque chose de “Michel Dumonesque”, du moins, qui correspondait à ma vision du film. Je lui ai envoyé le scénario et il l’a aimé. »

 

Podz tourne maintenant la deuxième saison de 19-2 et au printemps prochain, il réalisera un film choral sur la foi et le destin, intitulé Miraculum, où quatre histoires s’entrecroisent.

 

Pour ce qui est de L’Affaire Dumont, le film sort en salles aujourd’hui (14 septembre).

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!