Pixar Incredibles 2 (Les Incroyable 2) prend l’affiche au Québec vendredi.

Quatorze ans après leur première aventure, Mr Indestructible, Elastigirl, Violet, Dash et bébé Jack-Jack sont de retour à l’écran dans Incredibles 2.

Métro s’est entretenu avec Brad Bird, le réalisateur du premier opus et de Ratatouille notamment, à propos de cette suite très attendue.

Quels ont été les principaux défis rencontrés dans la réalisation de ce film?
Le simple fait de devoir créer une suite à un des films les plus populaires de l’histoire de Disney et Pixar représentait un défi en soi. Nous nous sommes demandé comment il était possible de faire un film familial à la fois drôle et surprenant.

Avez-vous craint que ce nouveau film dénature l’histoire originale?
Bien sûr. Les attentes sont énormes et nous n’avons pas réponse à tout. C’est beaucoup plus complexe que ça en a l’air. C’est un nouveau scénario dans lequel les personnages doivent affronter de nouvelles situations. En fait, j’ai probablement travaillé davantage pour ce film que pour n’importe quel autre. J’ai rejeté beaucoup de choses qui n’allaient pas dans le sens de l’idée principale du film. J’ai coupé beaucoup de scènes qui étaient excellentes, mais qui n’avaient pas leur place.

Pourquoi Elastigirl occupe-t-elle cette fois un plus grand rôle dans le film?
Parce que les femmes peuvent réaliser de grandes choses. Cependant, nous montrons en même temps que les hommes peuvent eux aussi élever des enfants et être de bons parents.

Pourquoi avoir pris autant de temps avant de présenter une suite? Et peut-on s’attendre à un troisième film?
Je crois qu’il valait la peine d’attendre pour présenter une histoire de qualité, dotée de ramifications intéressantes. La vérité est que je ne sais pas combien de temps il faudra attendre pour voir un troisième film. Je ne veux pas parler d’un troisième film, puisque je viens seulement de terminer le deuxième! Je dois reconnaître que Pixar a été très patient avec moi puisque je n’étais pas prêt pour le deuxième épisode.

Quel est le but du film?
C’est de permettre aux spectateurs de passer du bon temps, d’aller au cinéma et d’apprécier le film, qui contient de l’action, de la comédie et du suspense. Le message principal est de rappeler que devenir parent peut aussi être un acte héroïque parce que cela demande beaucoup de travail.

En salle dès vendredi

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!