© Tous droits réservés

La série animée qui a connu le succès à la fin des années 1990 est de retour avec des nouveaux épisodes. En plus de son reboot à la télévision, les bébés des «Razmoket» crèveront le grand écran en 2020 avec un quatrième film en projet.

Dessin animé culte dans les années 1990 et 2000, «Les « Razmoket» sont de retour pour de nouvelles aventures. Nickelodeon et Paramount Pictures ont annoncé le tournage de 26 nouveaux épisodes et la production d’un tout nouveau film «live». Si la date du long-métrage est connue (le 13 novembre 2020 aux Etats-Unis), la diffusion des nouveaux épisodes de la série reste encore inconnue. 

Plus de quinze ans après la fin du dessin-animé, diffusé dans l’émission « Les Minikeums » en France, Tommy « Casse-bonbon » Cornichon, Charles-Edouard « la Binocle » Fifrelin, Alphonse et Sophie « les Grumeaux » De La Tranche et Angelica « Couette-Couette » Cornichon reviennent donc sur le petit et grand écran. A la tête de ce retour, les créateurs originaux de la série Arlene Klasky, Gábor Csupó et Paul Germain qui prendront en charge la production tandis que David Goodman signera le scénario. 

La série «Les Razmoket» a été diffusée de 1991 à 2005 sur Nickelodeon. La série, qui racontait les aventures imaginaires d’une bande de bébés, s’est exportée sur grand écran avec Les Razmoket, le film en 1998, Les Razmoket à Paris, le film en 2000 et Les Razmoket rencontrent les Delajungle en 2003.

La série originale a connu une nouvelle version sur Nickelodeon qui mettait en scène les bambins à l’âge de l’adolescence. Baptisée Razbitume !, la série n’a duré que pendant 55 épisodes de 2003 à 2008.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!