Getty Images/iStockphoto

Cette semaine, Métro a écouté les derniers albums de Jérôme 50, Pascale Picard et Kandle.

Très chill
Jérôme 50
La hiérarchill
•••½
La hiérarchill de Jérôme 50, premier album de l’auteur-compositeur de Québec, est un mélange buzzant de folk, de rock psychédélique et de ce je-ne-sais-quoi, indescriptible essentiel à un bon album. Des paroles belles, naïves et décalées, une production recherchée et une énergie contagieuse complètent le portrait. La hiérarchill porte les marques très appréciées de Hubert Lenoir, d’Emerik St-Cyr-Labbé (Mon Doux Saigneur) et de Lydia Kepinski par le biais de leurs collaborations, ainsi que celle de Philippe Brault, à la réalisation. Du bon stock québecois. Alexis Boulianne

Sombre
Pascale Picard
The Beauty We’ve Found
•••
Pascale Picard a trouvé quelque chose : que ce soit de la beauté, comme en témoigne le titre de ce nouvel album, ou de la maturité. Cet opus est très (très !) différent de ce à quoi la chanteuse nous a habitués. Il faut noter qu’elle s’est aussi départie du band qui l’accompagnait habituellement, privilégiant des pièces au piano. Résultat? Une musique plus sombre, plus intime, plus mélancolique, abordant des thèmes plus lourds et choissisant des mots forts comme «heartbreak», «dissapointments» ou «rock bottom». Différent, oui, mais pas déplaisant. Virginie Landry

Écrasant
Kandle
Holy Smoke
•••
La chanteuse indie continue avec les thèmes abordés sur l’EP Damned If I Do, soit les abus et une personnalité étouffée par une relation toxique (In Your Shadow, The Enemy). On s’en veut presque d’écouter et de réécouter la glaçante Nobody Wants You Now, mais on ne peut résister au soul de la voix et au chœur féminin. Et comme si ce n’était pas assez, Little Girl nous a jetés à terre (Quiet little girl/I’m just a man/And I’ll get my thrill wherever I can). La jolie voix de Kandle est au premier plan de ce deuxième long jeu, mais le folk-rock parfois lent rend l’écoute un peu écrasante. Carine Touma

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!