Cette semaine, Métro craque pour First Man, Nadine BismuthAlexander Calder, On vous voit, Emmanuelle Bayamack-Tam, le livre Bibliophile: An Illustrated Miscellany et Alexandra Stréliski.

1. First Man
L’histoire de l’astronaute américain Neil Armstrong, premier homme à poser le pied sur la Lune, n’a probablement jamais eu l’air aussi réaliste que dans First Man (Le premier homme), du réalisateur Damien Chazelle. Bien que stoïque et froid, le Neil Armstrong de Ryan Gosling réussit à susciter l’empathie et on s’agrippe à son siège plusieurs fois pendant le film, alors que les astronautes pilotent une boîte de conserve qu’ils appellent un vaisseau spatial craquant de partout ou qu’ils réalisent que leurs collègues ne reviendront pas de leur mission. Cette tension en sourdine, instaurée par le réalisateur, ne nous quitte vraiment jamais. Oscillant entre séquences anxiogènes et scènes d’apesanteur sublimes, First Man réussit à trouver l’équilibre parfait pour raconter ce moment historique. Alexis Boulianne

2. Un lien familial
Si Nadine Bismuth avait marqué l’étudiante que j’étais avec ses deux premiers livres – le recueil Les gens fidèles ne font pas les nouvelles et le roman Scrapbook –, son plus récent roman parle certainement à la maman que je suis devenue. Un lien familial met en scène Magalie, designer de cuisine renommée dont le couple bat de l’aile depuis la naissance de sa fille, qui a maintenant cinq ans, et Guillaume, policier et papa d’une ado. Ses thèmes fétiches, notamment l’infidélité et le couple, y sont encore une fois abordés avec sensibilité et humour. Aux éditions du Boréal. Jessica Dostie

3. Alexander Calder : un inventeur radical
Comme Montréalais, on connaît Alexander Calder pour son imposante sculpture Trois disques, située au parc Jean-Drapeau. Mais l’artiste américain, qui a vécu à Paris, s’est d’abord fait connaître grâce à ses délicats mobiles. À cet égard, il est fascinant de circuler entre les dizaines de structures flottantes, à la fois minimalistes et complexes, suspendues dans une salle du Musée des beaux-arts de Montréal dans le cadre d’une rétrospective de son travail. La disposition des œuvres, avec leurs ombres projetées sur les murs, épate particulièrement, tout en mettant en valeur l’équilibre sidérant entre la solidité de ces mobiles et leur fragilité. Jusqu’au 24 février.
Marie-Lise Rousseau

4. On vous voit
À la fois essai et guide pratique, ce petit livre très pertinent de Crypto.Québec fait la lumière sur les enjeux de sécurité dans la sphère numérique. On y apprend, par exemple, pourquoi on voit sur Facebook une publicité d’un magasin juste après y être allé en personne. Une lecture utile pour tous, mais qui peut s’avérer aride, selon les connaissances informatiques qu’on a. Pour les novices en technologie – ou «techno-ploucs», comme dirait ma mère –, il serait peut-être préférable de partager l’ouvrage avec un ami. Aux éditions Trécarré. Philippe Lemelin

5. Arcadie
Emmanuelle Bayamack-Tam aborde avec doigté de nombreux enjeux actuels dans son dernier roman, Arcadie, un des grands crus de la première sélection en vue du prix Médicis. La jeune Farah habite Liberty House, communauté dont les membres, des inadaptés sociaux pour la plupart, pratiquent l’amour libre à l’abri de toute influence technologique, depuis qu’elle a six ans. Elle y côtoie sans sourciller l’électrosensibilité de sa mère, l’illettrisme de son père, l’homosexualité de sa grand-mère maternelle et un mentor charismatique du nom d’Arcady. Dans ce contexte nouvel âge, elle touche aussi à la question du consentement. Aux éditions P.O.L. Jessica Dostie

6. Bibliophile
Bibliophile: An Illustrated Miscellany est un livre sur les livres destiné aux gens qui aiment les livres (!!!). C’est la façon la plus simple de décrire ce magnifique ouvrage de Jane Mount, une dessinatrice bien connue sur les réseaux sociaux pour ses dessins «Ideal Bookshelf». Ce livre, c’est un recueil de listes de lecture, le tout superbement illustré : les classiques de la littérature britannique, les plus beaux romans graphiques, les romans sur la guerre les plus intéressants, etc. Il est garanti que vous tournerez la dernière page de Bibliophile avec une longue, longue liste de livres à lire! Aux éditions Chronicle Books. En anglais. Virginie Landry

7. Inscape
Si son nom vous est inconnu, sa musique est forcément arrivée d’une façon ou d’une autre jusqu’à vos oreilles. Parce qu’Alexandra Stréliski en a imaginé, des mélodies. Après avoir composé des airs sur commande pour diverses publicités et prêté des pièces de son premier album, Pianoscope, à Jean-Marc Vallée pour Dallas Buyers Club, Demolition et Big Little Lies, la discrète pianiste néoclassique revient avec une œuvre plus personnelle. Son deuxième opus, Inscape, est empreint de beauté, de mélancolie et de renouveau, comme en témoignent les titres Changing Winds, The Burnout Fugue et Le nouveau départ. Sublime! Philippine de Tinguy

Et on se désole pour

La folie du cannabis
Loin de nous l’idée de décrier la légalisation de la marie-jeanne, mais il serait peut-être temps de se calmer (avec ou sans l’aide d’un deux papiers) à propos du cannabis. Entre Michel Bergeron qui, en plein match du Canadien, s’inquiète du «sac de pot» qui pourrait tomber entre les mains de ses petits-enfants, Richard Martineau qui s’allume un (faux?) bat en direct à LCN et les reportages sur les crinqués qui sont arrivés à 3h30 devant les bureaux de la SQDC, on nage parfois en plein délire (hallucinogène?). On respire par le nez (et on inhale si ça nous tente) : personne ne sera forcé de consommer, les joints ne tomberont pas du ciel et, de toute façon, le pot était déjà très présent dans notre société. Benoit Valois-Nadeau

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!