Pablo A. Ortiz/Métro Louis-José Houde

Louis-José Houde a répondu mercredi à Mario Pelchat, qui avait vivement critiqué l’ADISQ et certains de ses lauréats, Klô Pelgag et Hubert Lenoir, la semaine dernière. L’animateur du gala depuis 13 ans n’a pas trouvé «élégante» la sortie du chanteur, bien qu’il ait concédé qu’il y a «toujours place à l’amélioration».

En entrevue à l’émission Gravel le matin, mercredi, l’humoriste a fait savoir qu’il n’a pas apprécié que Mario Pelchat s’en prenne à Klô Pelgag. Le chanteur juge qu’elle n’aurait pas dû remporter le prix de meilleure interprète féminine.

«J’ai trouvé ça moins élégant. Interprète féminine de l’année, ce n’est pas rien. Ça transforme son moment. Le lendemain, elle se retrouve à répondre sur Facebook à des attaques. Je trouve ça dommage pour elle», a dit Louis-José Houde.

Dans un ton plus posé qu’à son habitude, l’humoriste a accepté les critiques de Pelchat concernant l’attribution de trophées. «Si Mario a quelque chose avec la façon dont les trophées sont attribués, dans la manière de voter, il y a toujours place a l’amélioration. «Si lui, comme producteur, il croit que ce n’est pas équitable d’une façon ou d’une autre, il a le droit de le dire», a-t-il nuancé.

Quant au cas de Hubert Lenoir, abondamment critiqué sur les réseaux sociaux – et par Mario Pelchat – d’avoir mis son Félix dans sa bouche sur scène, Louis-José Houde a rétorqué que les artistes peuvent faire ce qu’ils veulent, et qu’il serait «contradictoire» qu’ils doivent se conformer au cadre «sérieux» d’un gala.

«Si tout le monde arrive habillé pareil et dit la même chose en avant, je trouve que c’est contradictoire. C’est assez sérieux, un gala, mais c’est la fête de ces gens-là. Les artistes qui montent sur scène, ils feront comme ils voudront. Je n’ai pas de problème avec ça», a expliqué M. Houde.

La semaine dernière, Mario Pelchat avait formulé plusieurs critiques au micro d’ICI Première. Il avait déclaré que le geste «déplacé» d’Hubert Lenoir n’avait pas sa place dans un gala, et que la chanteuse country Guylaine Tanguay méritait de remporter le prix d’interprète féminine de l’année – récompense qui a été décernée à Klô Pelgag.

M. Pelchat avait également questionné les décisions de l’Académie quant à l’attribution des Félix. Selon lui, les récompenses sont décernées aux artistes appartenant aux boîtes de production subventionnées plutôt qu’à ceux «que tout le monde connaît», une situation unique au Québec. «En France, les récipiendaires sont ceux que l’on connaît, qui ont joué abondamment à la radio et qui ont eu du succès. Aux États-Unis, c’est pareil, quand on regarde les Grammys», avait-t-il dit.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!