Archives Métro

Cette semaine, Métro a écouté les derniers albums de FUUDGE, Elliot Maginot et Marie-Mai.

L’effet «wow»
FUUDGE
Les matricides
••••
On a affaire à du sérieux avec l’album Les matricides du groupe québécois FUUDGE : le mélange puissant de hard rock, de heavy metal, d’indie rock et de psychédélique sonne bien à nos oreilles. Les matricides décape assez pour être plaisant et sait se faire plus doux au moment opportun, formant un tout qui se démarque du reste des propositions publiées cette année. On y entend du Led Zeppelin, du Iron Maiden, mais aussi du Galaxy et du Anatole, plus près de chez nous. Au final, un album très satisfaisant qu’on a hâte d’entendre live. Alexis Boulianne

Audacieux
Elliot Maginot
Comrades
•••½
Ceux qui avaient adoré Young/Old/Everything.In.Between. pour son penchant folk pourraient être frustrés par la première écoute de Comrades. Maginot – artiste montréalais encore trop peu connu à notre goût – plonge un peu trop profond dans la pop par moments (Common Place, Cross, Second Light), mais on retrouve aussi sa douceur, ses textes poétiques et sa composition prouvant sa maîtrise de son art (Eugene, Let Me In et Purging Days). Un album à laisser mijoter, car l’appréciation vient avec les écoutes. Au Théâtre Fairmount samedi prochain. Carine Touma

Très personnel
Marie-Mai
Elle et moi
•••
Marie-Mai se confie d’une façon très honnête sur ce nouvel opus résolument moins rock que les précédents et dont elle signe tous les textes. On lit entre les lignes et on y entrevoit les dessous de la carrière de la chanteuse, sur une trame sonore ponctuée de synthés électro-pop. La première chanson de l’album, Empire, donne le ton. Elle y chante qu’elle a un «empire à reconstruire, un nom à guérir». La ballade La fin parle de sa rupture avec Fred St-Gelais, tandis que l’album se conclut sur une note d’espoir avec 
une chanson pour sa fille, 
Ton histoire. Virginie Landry

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!