Paul Chiasson/Archives La Presse canadienne Janine Sutto

La maison de la culture Frontenac prendra le nom de Janine Sutto dès le 19 novembre prochain pour souligner la carrière «d’une grande dame de la culture montréalaise et québécoise», a annoncé vendredi la mairesse de Montréal, Valérie Plante, en compagnie de proches de la défunte.

La Ville de Montréal a aussi profité de l’occasion pour annoncer la tenue de travaux de réaménagement entre janvier et septembre 2019 pour remettre l’endroit «au goût du jour». La maison de la culture sera fermée pendant les rénovations, mais elle continuera d’accueillir des visiteurs dans l’une des salles d’exposition. Au menu du chantier: changement des sièges et mise à jour des systèmes mécanique, électrique et de sécurité, a confirmé Valérie Plante.

Cette dernière a estimé «qu’il allait de soi» que son administration souligne l’apport culturel de Mme Sutto. «[Elle] a su marquer plusieurs générations en interprétant des rôles variés, dans des œuvres qui ont rejoint une multitude de publics», a renchéri Mme Plante.

Le choix de la maison de la culture Frontenac «s’est imposé» aux yeux de la Ville, le Centre-Sud ayant été un cadre «si important de cette grande carrière». La comédienne, qui s’est éteinte le 28 mars 2017, avait joué à plusieurs reprises dans cette salle de spectacles dans les années 90.

Des proches émus
La fille de Mme Sutto, Mireille Deyglun, s’est dite émue par la décision de l’administration municipale. «Je suis tellement heureuse et reconnaissante que ma mère ait un lieu à son nom dans ce quartier où elle est arrivée de Paris en 1930», a-t-elle expliqué, non sans difficultés.

Aux dires de Mme Deyglun, la culture était au centre de la vie de sa mère. «Cette maison de la culture était importante à ses yeux. C’est ici qu’elle a joué la reine Victoria dans la pièce de Simon Fortin Un pays dans la gorge, un de ses plus beaux souvenirs de théâtre», a-t-elle avancé.

Reconnue pour ses spectacles multidisciplinaires, ses expositions, ses résidences d’artistes ou ses projets de médiation culturelle, la maison de la culture Frontenac est, selon la Ville, «l’un des fleurons du réseau Accès culture» à Montréal. «On n’aurait pu trouver nulle part ailleurs un lieu pouvant incarner aussi bien les valeurs de démocratisation et d’accessibilité culturelle qui ont fait la marque de cette grande dame de la culture», affirme-t-on dans un communiqué.

Le Québec a découvert Janine Sutto au Montreal Repertory Theatre (MRT) en 1940. La comédienne a été la vedette de plusieurs télé-romans à Radio-Canada, TVA et Télé-Québec.

La nouvelle appellation s’inscrit dans le cadre de l’opération Toponym’Elles visant à intégrer plus de noms féminins dans la toponymie montréalaise. Le changement sera effectif dès la prochaine séance du conseil municipal, le 19 novembre.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!