Collaboration spéciale

Cette semaine, Métro craque pour Manifesto, Casse-Noisette, Podium, A Beautiful Ghetto, Première neige, Eviction Sessions et Foirée montréalaise.

1. Manifesto au MAC
Il y a longtemps qu’on connaît l’étendue du talent de l’actrice caméléon Cate Blanchett. Dans l’installation vidéo Manifesto, où elle se glisse avec brio dans la peau de 12 personnages tous plus différents les uns des autres – dans autant de courts métrages, diffusés simultanément –, elle est au sommet de son art. En prenant les traits d’un sans-abri, d’une punk éméchée, d’une lectrice de nouvelles ou d’une chorégraphe intransigeante, notamment, elle donne un nouveau souffle à divers manifestes artistiques écrits au siècle dernier. Par ses performances éblouissantes, l’œuvre superbement filmée de Julian Rosefeldt rend un vibrant hommage à ces paroles revendicatrices qui, une fois transposées dans des contextes variés de la vie moderne, prennent un nouveau sens. L’artiste démontre ainsi que, des décennies plus tard, ces manifestes sont toujours aussi percutants et pertinents. Marie-Lise Rousseau

2. Casse-Noisette
La version de ce classique des Fêtes proposée par Ballet Ouest est à la fois vintage et 2.0, et ça marche! On apprécie l’heureux mélange des genres, dans lequel les 40 danseurs professionnels de la troupe partagent les planches avec 93 enfants «locaux». Côté décors, le metteur en scène s’est inspiré des costumes de la première représentation de 1892, qu’il mêle habilement à des projections multimédias. Notre chroniqueuse aux Affaires enfantines a préféré de son côté «la bataille entre les clones [alias les casse-noisettes] et les souris». Bref, il y en a pour tous les goûts! Samedi et dimanche à la salle Pierre Mercure. Mathias Marchal

3. Podium
Le service des sports de Radio-Canada n’a pas eu la vie facile au cours des dernières années, étant la cible de nombreuses compressions. Malgré tout, la petite équipe de Rad-Can parvient toujours à produire des reportages de qualité, d’une facture unique dans le monde télévisuel québécois. À la fois émission et plateforme web, Podium a comme mandat de parler de sport d’un point de vue humain. Que ce soit le récit de la première journaliste à pénétrer dans un vestiaire de la LNH ou le difficile parcours d’un écorché vif comme Stéphane Ouellet, les sujets sont variés, intelligents et offrent un point de vue qui dépasse les simples statistiques sportives. Le samedi à 11 h sur ICI Télé. Benoit Valois-Nadeau

4. A Beautiful Ghetto
Devin Allen a suivi d’un point de vue unique les émeutes qui ont suivi la mort du jeune Freddie Gray, abattu par la police de Baltimore en 2015. Normal, le photographe afro-américain est né et a grandi à West Baltimore, l’un des quartiers les plus déshérités des États-Unis. A Beautiful Ghetto, qui réunit des clichés pris avant, pendant et après les manifestations, est non seulement un document historique et artistique exceptionnel, mais aussi un hommage à la dignité et à la résilience des habitants de Charm City. En français aux éditions Syllepse. 
Benoit Valois-Nadeau

5. Première neige
Le premier album de Sabrina Gendron est poétique et a un petit je-ne-sais-quoi de féerique qui envoûte les tout-petits (et leurs parents!). Grâce à ses mots bien pesés et à ses illustrations magnifiques, on imagine bien les pas feutrés des ratons dans la neige fraîche. Dans le calme de la forêt, Maman raton perd l’un de ses rejetons, qui dévore les baies sucrées de deux souris, puis les noisettes d’un écureuil, avant de s’endormir dans le creux d’un tronc. Aux Éditions de la bagnole. Jessica Dostie

6. Eviction Sessions
Personne n’est à l’abri d’une éviction, pas même les musiciens de renommée internationale. Pas même le pianiste Jean-Michel Blais. Pour faire ses adieux à l’endroit où il a enregistré Il, album qui l’a révélé aux oreilles du monde entier, il a invité quelques proches pour une dernière performance. Le résultat, tout en douceur, se retrouve sur ce EP de cinq titres, qui offre trois jolies versions acoustiques de pièces tirées de Dans ma main ainsi que deux nouveautés. Fidèle à lui-même, le musicien a pris soin de capter quelques bruits ambiants, qui nous donnent l’impression d’être dans le confort et l’intimité de son ancien foyer.  Marie-Lise Rousseau

7. Foirée montréalaise
C’est devenu une tradition. Chaque fin d’année, le spectacle Foirée montréalaise dessine les contours d’un arrondissement en revisitant son passé et son présent à coups d’anecdotes, de chansons, de contes et de légendes. Cette année, la troupe décortique les multiples facettes du mythique Plateau-Mont-Royal, lieu riche en histoires et en contradictions. Dans une ambiance festive, mais sans complaisance, sont tour à tour abordés la gentrification, l’immigration française (et les tensions qu’elle susci-te) et la multiplication des Airbnb, notamment. Conviviale et sans prétention, cette soirée saura plaire à un large public. À La Licorne jusqu’au 21 décembre. Marie-Lise Rousseau

Et on se désole pour

Le «cadeau» de Spotify aux artistes
Ça y est, l’heure des bilans de fin d’année est arrivée. Alors que divers médias ont déjà publié leurs listes des meilleures œuvres de 2018 (ce qui entre vous et nous, n’est pas très cool pour les artistes qui sortent leur album ou leur film en décembre), Spotify a partagé les statistiques d’écoute des musiciens diffusés sur sa plateforme. Si on se réjouit que Klô Pelgag ait été écoutée par 2 millions de personnes dans 65 pays, on se désole de constater que ces données ne lui ont pas rapporté grand-chose, comme elle l’a résumé sur Twitter : «C’est probablement grâce à mes deux millions de streams de cette année que j’ai pu me payer ma soupe tonkinoise de l’autre jour.» Marie-Lise Rousseau

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!