Habituellement, un artiste lance d’abord un album avant de donner des concerts. De plus, les groupes sont souvent formés après des auditions, et on établit alors un plan de carrière. Cette route traditionnelle n’a rien à voir avec Tocadéo.

Dany Laliberté, Patrick Olafson, René Lajoie et Benoît Miron sont d’abord de grands amis dans la vie. Ils ont formé le groupe en 2008. Dany, qui travaille dans une boîte d’événements corporatifs, avait eu une demande pour avoir un quatuor québécois dans la lignée d’Il Divo. Il a alors contacté ses amis et formé Tocadéo pour tenter le coup.

« Au début, on n’avait pas l’intention de faire d’album. On pensait faire ça pour le corporatif. On avait chacun notre carrière et on se disait que ce serait un bon à côté de faire quelques événements. Mais rapidement, les Productions Serge Paré nous ont approchés, et on a eu une équipe. Le “bon à côté” est devenu très présent », mentionne Patrick à BUM Interactif Groupe.

Le groupe a mis deux ans avant d’avoir un premier album. Ils ont d’abord fait de nombreux spectacles. « On rit, car habituellement c’est l’inverse, mais cela nous a permis de tester notre répertoire. De voir ce que les gens aimaient et ce que nous étions l’aise de chanter. On a eu une offre pour avoir un album bien avant, mais on a voulu prendre notre temps. On voulait mieux se connaître musicalement aussi. On a constaté qu’il y avait une demande, les gens aiment les harmonies vocales. En plus, nous étions un groupe plus clean, on a des vestons cravates et ça, les gens aimaient ça », ajoute Dany.

Puis, en août dernier, Tocadéo lançait un second album, Au nom des hommes. Encore là, pendant les deux années qui ont précédé ce disque, ils ont pu essayer des chansons en spectacle.

En ce moment, le groupe offre deux spectacles, celui d’Au nom des hommes, mais en cette période des fêtes, il y a aussi le spectacle de Noël. Vous le devinerez, un album de Noël devrait suivre l’an prochain. « En fait, Au nom des hommes devait voir le jour au printemps, mais il y a eu des retards et là, c’était trop serré pour lancer un album de Noël, mais l’an prochain oui. Les gens nous le demandent. Tu vois, encore une fois, on aura fait des spectacles avant le disque », dit Dany.

Ceux qui s’attendent à voir quatre chanteurs sérieux sur scène constateront plutôt une franche camaraderie entre des gars qui ne se prennent pas au sérieux et ont la blague facile.

Du côté de l’Europe, il semble y avoir de belles occasions pour le groupe, mais chaque chose en son temps. Ils sont déjà allés faire quelques apparitions qui ont bien fonctionné, mais ils veulent prendre le temps de bien faire les choses, encore une fois.

Mis à part le disque de Noël, le quatuor commence à chercher des chansons pour un troisième album. Il n’y a pas à dire, Tocadéo a le vent dans les voiles.

Pour connaître leurs dates de spectacles, consultez le www.tocadeo.com.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!