MONTRÉAL – Un film du réalisateur français du film «Le fabuleux destin d’Amélie Poulain», Jean-Pierre Jeunet, recevra une aide financière de Téléfilm Canada dans le cadre de son programme de soutien aux productions de langue anglaise.

Le film intitulé «The Selected Works of T.S. Spivet», une coproduction France-Canada, mettra en vedette les comédiennes Helena Bonham Carter et Judy Davis.

Le film raconte l’histoire d’un prodige de douze ans, T.S. Spivet, qui reçoit un prix prestigieux du Smithsonian pour la machine à mouvement perpétuel qu’il a inventée. À l’insu de ses parents, il saute dans un train au Montana pour se rendre jusqu’à Washington. Se présentant au directeur du musée comme étant orphelin, il deviendra la coqueluche du jour en raison de son génie et de son jeune âge.

Téléfilm a annoncé jeudi une aide de 11,2 millions $ pour le tournage de huit longs métrages de langue anglaise grâce au Fonds du long métrage du Canada.

Téléfilm annonce ses décisions chaque trimestre pour les projets de longs métrages de langue anglaise puisqu’il n’y a pas de dates de dépôt.

Au Québec, le réalisateur Bruce LaBruce (né Justin Stewart à Southampton, en Ontario), a pu voir son film «Gerontophilia» se faire financer. La comédienne Béatrice Dalle qui a joué dans «37°2 le matin» teindra un rôle important dans cette production racontant histoire d’un garçon de 18 ans qui décroche un emploi d’été dans une résidence pour personnes âgées et s’attache profondément à un vieil homme.

Découvrant que celui-ci, comme les autres résidents, est bourré de médicaments pour le rendre plus docile, le garçon entreprend de sevrer le vieil homme et l’aide à s’enfuir, pour parcourir avec lui les routes du pays.

D’autres productions en Atlantique, en Ontario, dans l’Ouest canadien et au Nunavut ont été également financées.

Selon la directrice générale de Téléfilm Canada, Carolle Brabant, la coproduction continue de s’imposer au cours de ce trimestre, comme un outil de production d’envergure. «Ce qui permet notamment à l’industrie de collaborer avec le réalisateur de renom Jean-Pierre Jeunet en plus de mettre de l’avant une histoire autochtone tournée à Vancouver.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!