Apparemment, le sens des priorités de Lindsay Lohan n’est pas tout à fait au point.

Selon PerezHilton, l’avocat de la starlette a réussi à faire repousser la date de l’exécution de sa sentence après le festival de musique Coachella, qui aura lieu en avril.

Pas question de souffrir plus qu’il ne le faut pour l’actrice, qui ne pouvait concevoir de manquer l’évènement auquel elle assiste chaque année depuis trois ans.

Alors qu’elle est en criant besoin de remettre de l’ordre dans sa vie, c’est tout le contraire qui est en train de se produire.

Une source révèle : « Lindsay a été catégorique. Il n’était pas question qu’elle soit forcée d’entrer en désintoxication avant de pouvoir aller au festival de Coachella à Palm Springs en avril. Elle adore ce festival et est déterminée à ne pas le manquer. Elle ne voulait pas que quelque chose d’aussi banal qu’une désintox l’empêche d’aller y faire la fête. Elle a refusé de signer tout document qui l’en empêche. Étrangement, c’est à ce point important pour elle ».

Nous souhaitons tous à la jeune diva que la prochaine cure sera la bonne, mais de toute évidence, elle est loin de réaliser qu’elle en a gravement besoin.

Crédit photo : wenn.com/KEYSTONE Press/BUM

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!