HO HO / La Presse Canadienne

MONTRÉAL – Pour célébrer l’arrivée du printemps, TVA opte pour la rediffusion de «Accès illimité: Céline Dion», une visite dans les coulisses de la grande spéciale «Céline Dion — Sans attendre», titre de son dernier album paru l’automne dernier et qui a depuis franchi le cap du million de ventes.

Donc, ce dimanche, 21h45, les téléspectateurs retrouveront Céline Dion lors de répétitions et de rencontres avec Jean-Pierre Ferland, Fred Pellerin — avec qui elle interprète un duo improbable —, Véronic DiCaire et les staracadémiciens 2012 accompagnés de Gregory Charles. Dans cette même présentation, l’espace de quelques instants, Claude Meunier est devenu l’agent immobilier de près de 2,5 millions de téléspectateurs qui ont eu le loisir de visiter le palace à vendre du couple Dion-Angelil.

Outre les images du spectacle en préparation, on retrouve la vedette en compagnie de ses jumeaux, Nelson et Eddy, profitant des plaisirs de la plage, en Floride.

Les autistes, des êtres d’exception

Le mardi 2 avril, pour la «Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme», TV5 diffuse «Le cerveau d’Hugo» à 20h, et Explora présente «Autisme, l’espoir», à 22h, deux documentaires captivants et poignants qui démystifient ce handicap d’origine physiologique —car l’autisme n’est pas une maladie. Au-delà de leurs gestuelles particulières, on découvre des personnes plus qu’attachantes.

En France, on en compte 600 000 dont 100 000 enfants, et au Canada, pas moins de 65 000 personnes en seraient atteintes (18 000 au Québec). L’autisme occupe un très vaste territoire en ce sens. En plus d’être difficile à diagnostiquer, le handicap peut être plus ou moins important et peut se manifester de différentes façons. À TV5, des autistes expliquent en quoi consiste leur perception de la vie et de leur entourage, parmi eux, des autistes de haut-niveau, soit des génies du piano, des langues. À Explora, le jeune Aymeric démontre qu’avec la persistance de ses parents et éducateurs, on peut parvenir à outiller l’enfant pour qu’il puisse s’exprimer et s’adapter aux codes de la société qui l’entoure.

Quel que soit leur âge, leur niveau du handicap et leur degré d’éducation, il reste une constante pour tous les autistes: ils sont dépourvus d’intuition sociale, c’est-à-dire qu’ils ne comprennent pas l’autre, et ne répondent pas aux mêmes codes que l’ensemble de la société, comme par exemple simplement dire bonjour avant d’aborder un interlocuteur.

Je zappe, nous zappons, vous zappez

À «C’est juste de la TV», c’est le vendredi de «La Zapette d’or», le microgala créé par André Robitaille pour marquer les moments forts de la télé québécoise, moments choisis par les téléspectateurs. En six catégories, on aura écrémé toute une année de télévision. Pour la «Personnalité incontournable de l’année», la balle bondit dans les camps de «19-2» (Réal Bossé, Claude Legault), «Unité 9» (Ève Landry, Guylaine Tremblay) et «C’est la vérité» (Hélène Florent). À ARTV, 21h.

Bien qu’on sache à quoi s’attendre avec «Donnez au suivant II», on ne peut s’empêcher de suivre Chantal Lacroix à la résidence Les Brises Lachine, où cette fois, elle voudra faire le bonheur de 160 résidents. Peu fortunés, ces retraités ont rarement l’occasion de s’offrir une soirée de distraction. La soirée débute avec l’apparition de la jolie rousse qui les immerge de surprises et de cadeaux. Au souper où ils sont conviés, le service est assuré par Annie Brocoli, Marie-Chantal Perron, Danielle Ouimet, Shirley Théroux, Alain Choquette, Isabelle Racicot et Joël Denis, qui y va de quelques révélations inattendues. À TVA, le mardi 2 avril, 20h.

Alors, cette taupe! Saurons-nous qui elle est dans ce dernier épisode de la saison ou nous laissera-t-elle en pleine friture jusqu’à la prochaine saison de «19-2»? Une chose est sûre, la facture sera élevée pour Nick et Isabelle (Réal Bossé, Julie Perreault) concernant leur fils Théo (Robert Naylor) qui ne recule devant rien pour trouver de l’argent. Le moment est venu pour Ben (Claude Legault) de remettre sa vie amoureuse en ordre alors que Tyler (Benz Antoine) prend une grave décision. À Radio-Canada, le lundi 1er avril, 21h.

À RADIO-CANADA: si Élise Beaupré dans «Unité 9» aime les livres, son interprète, Micheline Lanctôt, dans la vraie vie, aime aussi la musique. On connaîtra ses préférences dans le domaine à «En direct de l’univers…», ce samedi, 19h. Sans s’illusionner, Mariette Milot, 76 ans, rêve de devenir prêtre. La caméra de Pauline Voisart l’a suivie, de même que ses sœurs, dans leur action qui sous-tend une critique douce mais affirmée de l’Église actuelle, à «Second Regard», ce dimanche, 13h30. Devenue adulte, Emily Thorne (Emily Van Camp) revient dans son patelin avec une seule idée en tête: venger son père qu’on a condamné, alors qu’elle était enfant, à la prison à vie pour une fausse accusation de complicité dans un attentat terroriste. Sa vengeance, qui se déploiera sur vingt-deux semaines, n’épargnera personne. «Vengeance», le mardi 2 avril, 20h.

À TVA: «Dallas», série popularisée il y a plus de trente ans, mettait en vedette Larry Hagman, Patrick Duffy et Linda Gray. Le lundi 1er avril, 21h, on reprend la série, vingt ans plus tard, avec ces trois mêmes principaux acteurs réunis au Ranch Southfork pour le mariage de Christopher Ewing (Jesse Metcalfe), le fils de Bobby.

À TÉLÉ-QUÉBEC: «Cuisine futée, parents pressés» ou comment faire plaisir aux enfants et adolescents sans que les parents se sentent coupables de mal les nourrir. Deux jeunes mamans, Alexandra Diaz, guidée par les conseils de la nutritionniste Geneviève O’Gleman, proposeront pour les prochaines semaines, des recettes irrésistibles du genre macaroni au fromage de type populaire et pizza pochette irrésistible, le mardi 2 avril, 19h30. Christiane Charrette logera au «125, Marie-Anne», à compter du vendredi 5 avril, 21h. Au moment d’écrire ces lignes, il était impossible d’en savoir davantage sur le contenu de l’émission.

À ARTV: des femmes qui décident d’assumer leur conviction profonde et de s’afficher sous une identité masculine font preuve d’un courage certain. Chacune à leur façon, elles doivent se donner des repères qui les confortent dans l’assimilation de l’homme qui les habite. Quatre de ces «transboys» parlent de cette expérience particulière dans «Fille ou garçon, mon sexe n’est pas mon genre», ce dimanche, 20h30. Claire Martin, grande dame de la littérature québécoise (Dans un gant de fer, Toute une vie, Il s’appelait Thomas), aura 99 ans le 19 avril prochain. Jean-Pierre Dussault a réalisé, en 2009, «Quand je serai vieille, je rangerai mon stylo», savoureux documentaire qui suit l’écrivaine dans le rythme posé, réfléchi, amusant de sa vie de nonagénaire toujours vive d’esprit. Malgré une enfance pas tellement heureuse, Claire Martin a su s’affranchir de sa famille et se tailler une vie à la grandeur de ses aspirations. On la retrouve dans le moelleux du temps, le mardi 2 avril, 21h.

À EXPLORA: plutôt impressionnantes ces images où deux caméramen passionnés et courageux côtoient les plus gros mammifères des profondeurs océaniques. Leurs mouvements élégants, malgré leur énormité (la baleine bleue pèse 200 tonnes), s’apparentent, dirait-on, à un gracieux ballet. Comme les deux plongeurs, on ressort de cette visite aux «Géants de l’océan» heureux, le lundi 1er avril, 20h.

À HISTORIA: si l’arrivée d’un enfant actionne tout un mécanisme physique et psychologique dans une famille, mourir comporte aussi son lot de bouleversements tant sur le plan corporel que spirituel. Les deux aspects d’un tel événement sont abordés dans «In memoriam», deux émissions qui font la lumière sur les rituels autrefois immuables qu’on adapte de plus en plus aujourd’hui selon les croyances et préférences des familles. Les lundis 1er et 8 avril, 20h.

À CINÉPOP: les fervents du «Seigneur des anneaux» seront rivés à leur écran, ce samedi, dimanche et lundi 1er avril, 20h, alors qu’on diffuse la trilogie (La Communauté de l’anneau, Les Deux Tours et Le retour du roi) de cette œuvre ayant rapporté 17 Oscar, 3 milliards $ au box-office mondial et 31 millions $ au box-office québécois.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!