MONTRÉAL – Montréal a désormais son musée Grévin de sculptures de cire, avec notamment des représentations de Ginette Reno, Véronic DiCaire, Céline Dion et René Angélil.

L’ouverture officielle de cet établissement inspiré de celui créé à la fin du 19e siècle à Paris s’est déroulée, mercredi, en compagnie de plusieurs des vedettes qui découvraient la sculpture à leur effigie.

Le musée Grévin de Montréal a pignon sur la rue Sainte-Catherine, au 5e étage du Centre Eaton, dans l’ouest du centre-ville.

Ainsi, Véronic DiCaire, Robert Charlebois et bien d’autres encore, comme André-Philippe Gagnon, Guy Lafleur et Marie-Mai étaient présents au dévoilement, mercredi.

L’animateur et homme de lettres français Bernard Pivot était aussi de la partie, lui qui agit comme président de l’Académie Grévin.

À la fin du 19e siècle, le journaliste français Arthur Meyer avait l’idée de présenter à ses contemporains les personnalités qui faisaient la une de son journal, en trois dimensions cette fois.

Il a fait alors appel au dessinateur humoristique, créateur de costumes de théâtre et sculpteur Alfred Grévin, qui a laissé son nom au musée.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!