Après avoir vu l’opulent spectacle du Cirque du Soleil la veille, on se retrouvait aux antipodes mardi soir à la TOHU, avec Ha Ha Ha des Belges d’Okidok. Deux clowns, des costumes tout simples, pas de décor, quel­ques objets-clés… et, oui, la magie opérait. Le dicton qui veut que ce soit mieux à deux n’aura jamais été aussi vrai.

Si vous vous demandez pourquoi le spectacle de Xavier Bouvier et de Benoît Devos s’intitule Ha Ha Ha, vous trouverez la réponse dès leur entrée sur scène… parce que c’est tout ce que vous entendrez dans la salle.

Produits de diverses influences – certains numéros rappellent les Marx Brothers ou Charlie Chaplin, tandis que d’autres donnent dans le cartoon de style Looney Tunes –, les deux clowns utilisent expressions faciales hilarantes, gags visuels ultra-efficaces et gestuelle impressionnante pour créer un spectacle dépourvu de temps morts, un spectacle qui éblouit et qui fait rire de façon incontrôlable petits et grands pendant un peu plus d’une heure.

On notera, entre autres, un numéro complet fort réussi construit autour d’une demi-douzaine de boîtes de carton, un autre conçu avec un bout de clôture ou encore avec une porte… Les deux artistes, dont la complicité et la chimie sont manifestes sur scène, ont déployé des trésors d’imagination pour créer ce spectacle qu’on espère encore voir à l’affiche dans 10 ans.

Ha Ha Ha
À la TOHU

Jusqu’au 5 janvier

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!