Séville Ryan Gosling dans Only God Forgives de Nicholas Winding Refn

Hollywood fait son pèlerinage annuel en France pour le Festival international du film de Cannes, probablement l’arrêt le plus prestigieux dans le calendrier des festivals de cinéma. Voici les œuvres qui seront à surveiller après leur passage là-bas.

The Bling Ring de Sofia Coppola
Ça risque d’être l’un des grands plaisirs coupables de l’année. Mais on ne peut pas s’empêcher d’être excité. Sofia Coppola s’attaque au cas vécu de jeunes femmes obsédées par la gloire, qui utilisent Twitter et Facebook pour planifier des intrusions par effraction chez des vedettes et faire main basse sur leurs richesses, devenant elles-mêmes célèbres dans le processus… même si c’est pour les mauvaises raisons. La bande annonce du film est menée par la vedette de Harry Potter Emma Watson – qui a beaucoup changé depuis ses jours à Hogwarts.

Inside Llewyn Davis des frères Coen
Chouchous du festival, les frères Coen sont de retour avec leur très attendu nouveau long métrage, qui se déroule dans les années 1960 au cœur de Greenwich Village. Le film met en vedette John Goodman, Carey Mulligan, Justin Timberlake et Oscar Isaac dans le rôle titre du troubadour tourmenté. Ne serait-ce que pour la trame sonore, ça devrait être impressionnant.

Only God Forgives de Nicholas Winding Refn
Si ce film n’est pas génial, on n’aura plus d’espoir en l’humanité. Nicholas Winding Refn retrouve sa vedette de Drive (et âme sœur) Ryan Gosling (photo) pour un drame de vengeance pulpeux et violent. En bonus: Kristen Scott Thomas joue la mère de Gosling, une baronne du crime. On a si hâte!

Only Lovers Left Alive de Jim Jarmusch
Ce choix peut paraître un peu tiré par les cheveux, mais le film semble trop étrange pour ne pas y jeter un œil: le vétéran du film indé Jim Jarmusch propose sa vision du film de vampires et réunit une distribution impressionnante menée par Tom Hiddleston et Tilda Swinton dans la peau de vampires qui s’aiment depuis une éternité: Adam et Eve. Oh, et Adam est un musicien à l’humeur changeante qui court les clubs. Même si le film est mauvais, il vaudra un visionnement.

Nebraska d’Alexander Payne
Alexander Payne offre un roadtrip père-fils tourné en noir et blanc, dans lequel Bruce Dern et Will Forte partent ensemble récupérer un gros lot gagné à la loterie. Déjà, Payne nous a charmés auparavant avec Sideways, Election et The Descendants, mais c’est surtout le fait qu’il ait choisi Forte, connu du côté comique dans 30 Rock, pour un rôle dramatique, qui pique la curiosité.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!