Universal pictures Morris Chesnut reprend le rôle qu’il tenait dans The Best Man pour la suite, The Best Man Holiday

À la fin des années 1990, Morris Chestnut était en vedette dans The Best Man. Presque 15 ans plus tard, le comédien refait équipe avec Taye Diggs, Terrence Howard, Harold Perrineau et le scénariste et réalisateur Malcolm D. Lee pour la suite fort attendue The Best Man Holiday. Métro s’est entretenu avec lui.

Le passé de joueur de football de votre personnage, c’est votre idée ou celle de Malcolm?
Nous sommes tous les deux de grands fans. J’ai joué au football et apprécié ce sport toute ma vie. Avant d’aimer les filles, j’ai aimé le football! Cet aspect est donc en grande partie mon idée. Ce qui est amusant, c’est que les deux rôles pour lesquels je suis le plus connu sont celui de Boyz n the Hood, où je jouais un joueur de football, et celui-ci, où je personnifie un autre joueur de football.

Près de 15 ans plus tard, était-ce difficile de se replonger dans l’univers de votre personnage?
Pas vraiment. Je sais que ça fait longtemps, mais j’ai gardé contact avec certains des gars. Je suis simplement content de voir que le studio a eu assez confiance en l’histoire, le titre et les acteurs pour faire revivre les personnages et faire un peu d’argent!

Quand une distribution se réunit de la sorte après plusieurs années, est-ce que ça provoque une sorte de prise de conscience sur le temps qui passe?
Malcolm a eu l’excellente idée de réunir toute la distribution une semaine avant le début du tournage pour qu’on regarde le premier film ensemble. Ça m’a beaucoup touché de le revoir et ça m’a rappelé une foule de détails que j’avais oubliés sur mon personnage. Chaque fois qu’un de mes films passe à la télé, je m’empresse de changer de poste. Le fait que nous étions tous ensemble pour regarder le film du début à la fin était une expérience très spéciale. Quand nous avons finalement amorcé le tournage, je me suis demandé si je devais porter une perruque! À l’époque, Taye et moi avions des cheveux… C’est une autre histoire aujourd’hui!

Tous les personnages ont plutôt bien réussi…
C’est ce qui était très rafraîchissant à propos du premier film : c’était une des premières fois que l’on voyait des Noirs à des postes de professionnels. Tu avais Jordan, le personnage de Nia Long, qui avait un emploi important dans une station de télé. Harper, le personnage de Taye, qui était écrivain. Je crois que les gens avaient envie de voir ça. Des films comme Boyz N the Hood ou New Jack City montrent des réalités de la rue, où la drogue est présente. Pouvoir voir des images plus positives au grand écran, c’était bien.


The Best Man Holiday
En salle dès vendredi

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!