Claude Legault
C’est Guy A. Lepage qui a convaincu Claude Legault de tourner dans L’Empire Bossé.
 
« J’aimais le scénario et j’avais déjà travaillé avec le réalisateur Claude Desrosiers, mais Guy m’a promis qu’on aurait du plaisir, et cela a été le cas », confiait Claude à BUM Interactif.
 
« J’ai un personnage intéressant. Je lui enlève 50 de QI et je le laisse aller. C’est un beau naïf. J’étais allé en Europe pendant deux mois, où j’ai mangé et bu, alors j’avais décidé de jouer ce personnage un peu bouboule. Je me suis amusé avec ça. En Europe, je me suis vraiment laissé aller. Je suis toujours en contrôle de ce que je fais, je m’entraîne, ça fait dix ans que mon corps ne m’appartient plus. Là, j’ai voulu faire une pause et en profiter. J’ai mangé un peu partout dans la Loire, à Paris, en Normandie, à Bruxelles; j’ai bu aussi », raconte le comédien.
 
Ce n’est qu’après le tournage de L’Empire Bossé que Claude Legault s’est remis à l’entraînement pour perdre le poids qu’il avait gagné. Cela a pris quelques mois.
 
« Durant le tournage, je continuais de manger comme un cochon. Tout ce qui est Kraft, des Kit Kat. Les filles me faisaient des carrés de Rice Krispies, toutes sortes d’affaires. Probablement qu’elles me trouvaient moins craquant, mais très gentil. On voulait me bercer (rires) », ajoute Claude Legault.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!