20th Century Fox How To Train Your Dragon 2

Le studio créateur de Shrek, Kung Fu Panda et Madagascar a soufflé ses 20 bougies sur la Croisette au dernier festival de Cannes. Offrant au passage un joli cadeau: la suite de How To Train Your Dragon!

Avec 28 longs-métrages, 11,6G$ au box-office mondial et deux Oscars du film d’animation (pour Shrek et Wallace et Gromit), en 20 ans, Dreamworks est devenu l’un des acteurs majeurs de l’animation.

«Notre audace a payé, affirme le patron du studio Jeffrey Katzenberg. Nous avons eu des échecs commerciaux, mais nous n’avons jamais cessé de surprendre le public. Avec un héros muet comme Spirit, un personnage subversif comme Shrek ou un grand film épique comme How To Train Your Dragon 2.»

En salle dès aujourd’hui et présentée au dernier festival de Cannes hors compétition, la suite des aventures de Harold et Crocmou atteint des sommets avec un équilibre parfait entre humour, émotion, suspense et grand spectacle. Une véritable pépite qui surpasse le premier opus, déjà de très bonne facture, notamment grâce à des scènes d’affrontement dignes des plus grands films historico-épiques en prise de vue réelle. «‘‘Rêver en grand et ne jamais cesser de rire’’, notre devise, prend tout son sens avec ce film», souligne Jeffrey Katzenberg, visionnaire qui fourmille d’idées pour sa compagnie.

Un projet de parc à thème
En projet: des films bien sûr (Dragons 3, The Croods 2, un nouveau Shrek…) mais aussi des séries télé animées, des films en live action, plus de produits dérivés et un parc à thème.

«Ce sera très différent de Disneyland: tout se passera en intérieur. Ce sera très immersif», explique Jeffrey Katzenberg. Le premier devrait ouvrir en Asie, le second peut-être en France. «Je vis une grande histoire d’amour avec ce pays depuis 20 ans», ajoute le patron.


How To Train Your Dragon 2
En salle dès vendredi

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!