JACQUES BOISSINOT DENISE FILIATRAULT. JACQUES BOISSINOT / La Presse Canadienne

MONTRÉAL – Elle est capable de tout, elle a tous les courages, la fougue et l’énergie pour mener de grandes œuvres tambour battant. Elle sait tout faire, de l’écriture à la scène en passant par la télévision, le théâtre et le cinéma. Sa vie, est un long enchaînement de réussites et nous aimons les «success story».

Véritable tourbillon qui électrise tout ce qui se trouve sur son passage, Denise Filiatrault ne laisse personne indifférent. Ses rôles sont marqués du sceau de son talent: les plus âgés se souviendront de la «Grand’Jaune» dans «Les Belles Histoires des pays d’en haut», de l’amie et coloc imprévisible de Dominique dans «Moi et l’autre», de ses différents rôles dans l’œuvre de Michel Tremblay à titre de comédienne et de réalisatrice. Elle s’est impliquée dans une trentaine de films comme actrice, scénariste ou réalisatrice, puis au théâtre comme metteure en scène.

Enfin, il y a les comédies musicales qui la passionnent et nous enchantent. Alors, forte d’une expérience à toute épreuve, elle se fait plaisir et nous comble, année après année. Cet été, après avoir fêté son 81e anniversaire, Denise nous offre «Chantons sous la pluie» présentement en préparation. «Personnalité» hors du commun, Denise nous parle d’elle, de toutes ces années passées, de son avenir qu’elle n’a pas fini d’inventer. À RDI, le vendredi 4 mai, 20h.

Frank Sinatra, un gagneur

Quand Frank Sinatra, à 20 ans, a débuté dans le métier, il lui a fallu bien peu de temps pour rencontrer les bonnes personnes qui le guideraient vers une carrière florissante. D’ailleurs, c’était inscrit dans ses gènes: il avait décidé d’occuper les sommets du showbiz, rien de moins.

Crooner comme il ne s’en fait plus, Frank Sinatra a plu aux femmes. Beaucoup. Infidèle notoire, son épouse Nancy subira l’humiliation durant 11 ans avant de divorcer. Il se marie avec Ava Gardner, celle qui le fera horriblement souffrir dans l’engrenage d’une relation tumultueuse. Malgré cette passion qui ne s’est jamais vraiment éteinte, il aura conquis Lana Turner, Marilyn Monroe, Lauren Bacall, Mia Farrow et Barbara Marx, sa quatrième épouse. En même temps qu’il accumule les succès dans la chanson avec «I’ll never smile again», «Stardust» et «My Way» et au cinéma («Tant qu’il y aura des hommes», «Haute Société», «Orgueil et Passion»), il fraye avec le monde interlope, des amis indéfectibles.

Sinatra, sous des dehors d’homme comblé affichant la mine d’un homme heureux, portait, loin des caméras, le poids de la tristesse. Obsédé par Ava Gardner, son amour perdu, il a combattu une sévère dépression qui l’aura incité à tenter de se suicider. À «Hollywood Inc.: Musicographie – Frank Sinatra à Hollywood», le jeudi 3 mai, 20h, à MusiMax.

Trente ans de fous rires

Rire, voilà bien une fonction dont on ne se lassera jamais. «Juste pour rire – Le Party du 30e» célèbre cet anniversaire, ce dimanche, 20h31, à TVA. Pour souligner l’événement, Stéphan Bureau se fait l’hôte des grandes pointures qui ont fait leur marque: Dominique Michel, Daniel Lemire, Éric Salvail, Cathy Gauthier, Mike Ward, Laurent Paquin et quelques autres. Précédemment, à 19h30, à «Dieu merci! V – Édition spéciale» avec Emmanuel Bilodeau, Réal Bossé, Marie-Lise Pilote et quelques autres jouent le jeu des «Duos à relais».

À RDI, le mardi 1er mai, 20h, le reportage «Bandes à part» suit les Spartiates, en France, une des 200 bandes de jeunes, de 13 à 19 ans, qu’on dénombre majoritairement en région parisienne. Sans raison apparente, il suffit d’un regard, d’un geste ou d’une parole pour déclencher la bagarre qu’on alimente, sans trop savoir pourquoi, à coups de marteaux, de couteaux ou de bâtons de baseball, pour être conforme à l’ image du clan. Après quelques années de recul, l’un d’entre eux dira que ces jeunes, en manque de modèles, se valorisent dans la violence toujours plus envahissante. Le mardi 1er mai, 20h, en deuxième volet.

Gabriel Gascon, c’était l’Alexis des «Belles Histoires des pays d’en haut», première mouture. Acteur dans une cinquantaine de films et séries télévisées («Zoya», «Bonheur d’occasion», «Mars et Avril»), on découvre la passion que couve cet homme de théâtre que l’âge n’altère pas. Ceux qui le côtoient sur scène sont d’accord pour affirmer que ce fils d’une famille de 14 enfants, se donne comme personne à l’instant présent. Pour en témoigner: Janine Sutto, Jean-Louis Roux, Markita Boies dans «La Passion Gabriel», réalisé par Sylvie Groulx, sa nièce, le mardi 1er mai, 20h30, à ARTV.

À RADIO-CANADA: Louis-Bernard Lapointe (Marc Messier), Émile Biron (Normand Daneau) et Gastonne Belliveau (Fanny Mallette), habitants de «Grande Ourse», nous entraînent dans un monde parallèle où, les résidants plus ou moins étranges, sont confrontés à des phénomènes paranormaux, ce samedi, 20h.

À TÉLÉ-QUÉBEC: Stephen Faulkner a toujours mené sa carrière de façon aléatoire. Comme il l’explique dans «J’m’en va r’viendre», il ne possède pas de compte de banque, de REER, de maison, de placements, il n’a jamais cherché à s’enrichir mais plutôt à donner libre cours à sa musique et privilégier son lien avec le public. À 56 ans, il ne regrette rien mais constate que les temps changent et peine à s’adapter au gré des contrats. «Questions de société», ce dimanche, 20h.

À RDI: de plus en plus, les ondes sont envahies par des reportages réalisés par des citoyens qui s’improvisent journalistes. Mais il faut voir sur quelles bases sont captés images, témoignages, commentaires qui pourraient en quelque sorte dénaturer l’information. «Parole de citoyen», ce samedi, 11h30 et 19h30.

À TV5: de toute évidence, Jean-Paul est un homme de cœur. Atteint de déficience physique suite à une crise de poliomyélite dans sa jeunesse, il a tenu à garder ses parents malades auprès de lui plutôt que de les confier à une maison de retraite. Accompagné par Anne, atteinte, elle, d’une déficience intellectuelle, il peut, grâce à l’amour de sa femme, surmonter tous les obstacles. «Les Inséparables», le mardi 1er mai, 21h. Soucieux de savoir si l’Atlantide fut réellement submergée, si un tsunami aurait anéanti la civilisation minoenne ou si Baia git au fond de l’eau, «Patrimoine et énigmes du monde marin / Mystérieuses cités englouties» propose quelques réponses probantes, le vendredi 4 mai, 19h.

À ARTV: la carrière de Normand Brathwaite a explosé grâce à Denise Filiatrault qui l’avait invité à être de la distribution de «Chez Denise», série diffusée à Radio-Canada en 1979. Lui qui, depuis, travaille comme d’autres respirent dit pourtant qu’il n’était pas fait pour ce métier. Sujet à un trac fou malgré ses 31 ans d’expérience, il parle de ses nombreux succès et de la charge de travail qui l’aura plongé dans une importante dépression surmontée grâce aux appuis de sa famille et de ses amis. «Les Grandes Entrevues», le vendredi 4 mai, 21h.

Aussi dans Culture :

blog comments powered by Disqus