MONTRÉAL – Une réalisatrice montréalaise vient de se rapprocher un peu plus du tapis rouge des Oscars.

«Ma Moulton et moi», de Torill Kove, s’est taillé une place dans la liste préliminaire des finalistes pour l’Oscar du meilleur court métrage d’animation, dévoilée mercredi par l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences.

Le film, coproduction de Mikrofilm AS et de l’Office national du film, raconte l’histoire d’une fillette de sept ans qui demande à ses parents si ses soeurs et elle peuvent avoir un vélo, un été en Norvège au milieu des années 1960. «Ma Moulton et moi» donne un aperçu de l’état d’esprit de sa jeune protagoniste, laquelle s’efforce de composer avec sa famille qui ne semble pas être aussi «normale» qu’elle le voudrait.

D’origine norvégienne, Torill Kove s’est établie au Canada où elle a obtenu une maîtrise en urbanisme à l’Université McGill. Suivant sa passion de toujours, le dessin, elle retournera plus tard à l’Université Concordia pour y étudier l’animation.

En 2006, elle a remporté l’Oscar du meilleur court métrage d’animation pour «Le poète danois». Elle avait également été en nomination aux Oscars dans la même catégorie en 1999 pour «Ma grand-mère repassait les chemises du roi».

De trois à cinq finalistes choisis parmi les 10 films inclus dans la liste préliminaire seront mis en nomination pour l’Oscar. Ces nominations seront dévoilées le 15 janvier. La cérémonie des Oscars aura lieu le 22 février.

Aussi dans Culture :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!