Collaboration spéciale Samantha Leriche-Gionet alias Boum

Après avoir fréquenter le cégep du Vieux-Montréal en dessin animé, Samantha Leriche-Gionet a obtenu, en 2010, un diplôme en animation de film à  l’Université Concordia. Aujourd’hui, la jeune bédéiste de 27 ans est pigiste en animation et en illustration. C’est en 2011 qu’elle plonge par hasard dans l’univers de la bande dessinée. Et si au début, elle voyait ça comme un simple passe-temps, aujourd’hui il s’agit bien d’un plan de carrière. En effet, elle fera paraître chez Front Froid à l’automne son premier album professionnel, La petite révolution.

Boumeries – volume 1 de courtes anecdotes autobiographiques de quatre cases qui parlent de rêves et d’étranges toilettes!

Quel est le livre ou la BD que vous lisez en ce moment?
Sur ma table de chevet, j’ai Motel Galactic 2 que je n’ai pas encore fini, et en même temps Le moral des Troupes, de Jimmy Beaulieu.

Que faites-vous quand vous ne plongez pas dans l’univers de Boum?
Je dessine pour le plaisir, je travaille sur d’autres projets et je joue à des jeux vidéo! (Rires) Ça, ça me relaxe!

Qui sont vos bédéistes étrangers préférés?
Mes incontournables… J’aime beaucoup Marjane Satrapi, même si elle n’a pas été si prolifique dernièrement. J’aime aussi l’Américain Ross Campbell, et enfin Tome & Janry quand ils faisaient Spirou.

Quelle est la bande dessinée que vous avez le plus aimée?
J’ai été abonné au Journal de Spirou pendant des années quand j’étais petite. Donc, le contenu de ce magazine-là dans les années 1990, ça m’a beaucoup influencée.

Qui sont vos bédéistes québécois et/ou canadiens préférés?
Zviane, Iris et Francis Desharnais.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de concevoir une BD?
J’aime dessiner et il fallait que j’exorcise ça d’une façon ou d’une autre. Au départ, j’ai commencé ça pour un événement sur l’internet et les gens m’ont incitée à continuer.

Qu’est-ce qui vous inspire pour créer votre personnage?
C’est ma vie de tous les jours. Alors, je suis attentive aux petits détails anodins qui peuvent être intéressants et que tout le monde peut reconnaître.

Quelles sont vos routines de travail?
Souvent, je reste en pyjama toute la journée parce que je me mets à travailler dès que je me réveille et j’en oublie de me changer! (Rires) Pour les Boumeries, je me réserve la journée du dimanche.

Boumeries – volume 1

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!