John Shearer Jessica Pare. John Shearer / The Associated Press

TORONTO – Alors que les derniers épisodes de la septième et dernière saison de la série «Mad Men» seront diffusés cet hiver, l’actrice québécoise Jessica Paré confie qu’il lui a été difficile de dire au revoir à la série.

De passage pour le tapis rouge du prix littéraire Giller, à Toronto, Jessica Paré a raconté combien il avait été triste de terminer les tournages, en juin dernier.

Celle qui a incarné Megan, la femme de Don Draper, a ajouté que l’équipe était chanceuse d’avoir pu raconter l’histoire jusqu’à la fin, un «privilège» qui n’est pas accordé à tout le monde en télévision.

Mme Paré, qui a annoncé le mois dernier qu’elle et son conjoint, le musicien québécois John Kastner, attendaient un enfant, était à la cérémonie à Toronto pour présenter le roman de l’écrivaine montréalaise Heather O’Neill «The Girl Who Was Saturday Night». Mme O’Neill faisait partie des six finalistes au prix Giller, assorti d’une bourse de 100 000 $, finalement remporté par le Montréalais Sean Michaels pour son premier roman, «Us Conductors».

Jessica Paré a indiqué qu’en tant que Montréalaise, elle s’identifiait beaucoup au livre de Heather O’Neill, qui porte sur des jumeaux dont le père était un célèbre chanteur folk québécois. Elle a affirmé qu’elle lisait beaucoup d’auteurs canadiens, dont Margaret Laurence et Margaret Atwood qui sont parmi «ses favoris de tous les temps».

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!