Collaboration spéciale Billy Zane et Kate Winslet dans une scène de Titanic

Voilà 15 ans que Titanic nous a tous fait fondre en larmes et a battu des records au box-office. Le classique de James Cameron est maintenant réédité en version 3D, et nous avons rattrapé le temps perdu en discutant avec le méchant – et élégant! – Cal Hockley, c’est-à-dire avec l’acteur Billy Zane.

De quelle façon Titanic a-t-il changé votre vie?
Titanic nous a ouvert des portes, nous a permis d’obtenir des invitations aux tables des puissants leaders, ce qui, dans mon cas, m’a permis de les inciter à participer à des œuvres de charité. Ça m’a fait changer de ligue, et c’était un grand honneur d’être canonisé au panthéon des films importants.

Ayant joué le méchant, avez-vous peur de subir une nouvelle vague d’impopularité quand la version 3D va sortir?
C’est déjà fait, je me suis habitué la première fois! Il y a d’ailleurs une nouvelle vision du personnage de Cal. Peut-être qu’en revisitant le film, les gens l’ont vu avec une perspective différente et ont acquis davantage de sympathie pour lui.

Vous ne vous attendez pas à de l’hostilité?
Les hommes trouvent que je suis un très mauvais tireur! Quant aux femmes, elles sont séparées en deux camps. Celles qui ont été prises dans la Leo-manie et qui croient que je ne pouvais pas m’opposer au grand amour, et celles, plus rusées, qui aiment les bijoux et qui pensent que Rose était folle de quitter Cal. La chose la plus importante pour moi, c’était qu’on puisse comprendre le personnage. La malédiction de son époque l’affectait lui aussi; il a beaucoup à gérer.

Est-ce qu’un homme fait vraiment sa propre chance, comme le dit votre personnage?
Mais bien sûr.

Auriez-vous aimé certains aspects de la vie en 1912?
J’aurais aimé la vie d’avant les cellulaires! Ainsi que l’art perdu de l’artisanat. Je m’ennuie des choses bien faites. Les standards d’architecture et d’artisanat en général ne sont plus ce qu’ils étaient.

Qu’est-ce que le public va obtenir de nouveau avec la réédition?
Ça dépend des gens. La plupart ont déjà vu le film, alors ils se replongent dedans avec le sentiment réconfortant de retrouver un vieil amour. C’est un peu comme aller voir un groupe mythique des années 1980 : on attend les grands succès, on est emplis de nostalgie dès qu’on entend les premières notes, et on est transportés dans un autre temps, un autre lieu. La 3D permet au cinéaste de garder le public en haleine et de manipuler ses cordes sensibles.

Après la 3D, quelles autres formes du film Titanic pourraient être créées?
Je pense qu’un jeu de rôles en temps réel, à partir du moment de l’impact ou juste avant, pourrait probablement être considéré!

Titanic 3D
En salle dès mercredi

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!