collaboration spéciale Steph, Sébastien, Arnaud et Bongo – en versions toutou et orang-outang parlant – sont les quatre personnages dont on suivra les aventures dans la BD La ligne rouge, qui sera publiée dans le journal Métro les lundis et jeudis à partir de la semaine prochaine.

À partir de lundi, les pages de votre journal Métro accueilleront deux fois par semaine les aventures d’Arnaud, Steph, Sébastien et Bongo – trois jeunes et un singe perdus sur la ligne… rouge du métro de Montréal – dans une bande dessinée originale concoctée par cinq artistes du collectif Front Froid.

Ce collectif, dont la mission est de promouvoir la bande dessinée québécoise de genre, proposera aux lecteurs de Métro de monter à bord d’une ligne de métro… qui n’existe pas: la rouge.

Les cinq comparses offriront une bande dessinée destinée aux lecteurs de tous âges, «avec une petite twist un peu surréaliste à la Jean-Pierre Jeunet», décrit Gautier Langevin, directeur général de Front Froid et chargé de projet. «C’est de la bande dessinée de genre, mais pas de série B: il n’y aura pas de têtes coupées ni de corps coupés en deux!» nuance-t-il.

Au début de la BD, un petit garçon, Arnaud, se perd dans le métro et tombe sur la ligne rouge. Sa grande sœur, Steph, tente de le rattraper pour le ramener chez eux, et ils se rendent compte que la ligne rouge est peuplée d’êtres qui se déplacent entre des stations qui ne mènent nulle part. «Ils se retrouvent carrément dans un labyrinthe, décrit Gautier Langevin. Arnaud est accompagné de son singe toutou, Bongo, lequel se transforme en vrai orang-outang – qui parle! – au contact de la ligne rouge. Quant à Steph, elle est en compagnie de Sébastien, un gars qui la croise dans le métro au début de l’histoire et qui essaie de la draguer. Et La ligne rouge, en fait, c’est l’aventure qui va les amener à changer de caractère. Steph, qui est toujours stressée et nerveuse, va se calmer un peu. Sébastien, au contraire, est au départ très apathique, mais il va devenir plus empathique à la fin. Quant à Arnaud, il va apprendre à s’affranchir de son toutou.»

L’équipe – qui a adopté un mode de travail «à l’américaine» en segmentant le travail (l’un s’occupe du scénario, l’autre de la couleur, l’autre encore du storyboard…) – sait où l’histoire commence et où elle se termine, donc, mais entre les deux, il y a encore beaucoup de place pour laisser aller leur imagination. «Ça aura une structure un peu hybride, entre le strip et l’histoire suivie, explique le chargé de projet. Il y aura ce qu’on appelle des “monsters of the week”, soit des aventures ponctuelles qui n’ont pas forcément d’incidence sur la trame principale.»

Langevin, qui participe aussi au scénario élaboré par Dominique Carrier et Olivier Jobin, invite les lecteurs à ouvrir l’œil pour remarquer les références au métro de Montréal qu’on retrouvera dans la BD. «À la base, c’est un projet qu’on a développé avec le Conseil des arts de Montréal, pour contribuer à professionnaliser les jeunes auteurs en bande dessinée, en lien avec le territoire de Montréal, rappelle-t-il. Ce projet a emballé les gens du Conseil, parce qu’il répondait à la mission de parler d’une spécificité de Montréal tout en démocratisant un médium que le commun des mortels connaît encore peu.»

Mais Gautier Langevin reste optimiste: le genre trouve de plus en plus son public. «On n’a qu’à penser au succès de Turbo Kid [film de science-fiction mettant en vedette Laurence Lebœuf] au festival de Sundance. Le genre peut être adapté à plusieurs sauces, et chacun peut trouver son compte dans ces univers déjantés. C’est ce qu’on espère faire avec La ligne rouge.»

L’équipe
Qui travaille sur cette Ligne rouge?

Ligne rouge DominiqueCarrierDominique Carrier.
– Rôle : Scénariste
– Sa publication Grip (2013), conçue avec Jeik Dion, a été finaliste pour le prix Bédélys indépendant.

Olivier Jobin.
– Rôle : Scénariste
– Vice-président de la maison d’édition Front Froid.

Ligne rouge JeikDionJeik Dion.
– Rôle : Storyboard
– Il tient le blogue jeikdion.blogspot.ca

Ligne rouge OlivierCarpentierOlivier Carpentier.
– Rôle : Couleurs
– Lui et Gautier Langevin ont publié l’automne dernier l’album Far Out, aux éditions Lounak.

Ligne rouge JulienPSJulien Paré-Sorel.
– Rôle : Encrage
– Il a publié l’album Léthéonie chez Front Froid, dont il est président, en 2013.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!