Pointe-à-Callière

«Ah comme la neige a neigé…» écrivait Émile Nelligan. «Mon pays, ce n’est pas un pays, c’est l’hiver», chante Gilles Vigneault. Le Québec et la neige sont indissociables: c’est ce que veut montrer le musée Pointe-à-Callière dès mercredi avec la version «montréalisée» de l’exposition itinérante Neige.

Identité
Pourquoi parler de la neige? C’est simple, selon Francine Lelièvre, directrice générale de Pointe-à-Callière. Cette exposition, une première du genre au Canada, parle de nous. «La neige nous ensevelit cinq ou six mois par année, elle a forgé notre identité, souligne-t-elle. C’est une réalité sympathique qui fait partie de notre culture. Les enfants l’adorent, elle a inspiré les artistes, les sportifs s’en servent, on a une relation d’amour-haine avec elle.»

L’exposition réunit quelque 250 artefacts et documents d’archives: photographies, costumes, motoneiges, extraits de films (La guerre des tuques, Agaguk…), musique, et même un photomaton permettant de se photographier vêtu d’un costume de neige et d’une ceinture fléchée.

Une saison, quatre zones
L’exposition est divisée en quatre zones qui retracent notre relation avec la neige. La zone Adaptation nous replonge dans les premiers efforts pour se protéger de la neige – ceintures fléchées, jambières amérindiennes et visières inuites au menu. Le coin Innovation met bien sûr à l’honneur des objets tirés de la collection de l’incontournable J. A. Bombardier, inventeur de la motoneige. La zone Passion nous en apprend davantage sur les premiers carnavals d’hiver de l’époque victorienne, et la zone Inspiration, plus interactive, propose des extraits de films et de chansons d’ici, inspirés par le froid climat.

Voyage d’hiver
Conçue par le Musée canadien de l’histoire – avec qui Pointe-à-Callière a aussi collaboré pour l’exposition sur les Grecs –, l’exposition Neige, dont la version itinérante est présentée en première à Montréal, partira ensuite en tournée au Canada – mais seulement la partie conçue par le Musée canadien de l’histoire, la version de Pointe-à-Callière ayant été adaptée spécialement pour Montréal.

Neige
À Pointe-à-Callière
Jusqu’au 3 janvier 2016

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!