Les films Séville Dans Insurgent, suite de Divergent, on retrouve Tris (Shailene Woodley), Four (Theo James) et Caleb (Ansel Elgort).

Révélé par The Fault in our Stars, Ansel Elgort, 21 ans, reprend le rôle de Caleb dans Insurgent (Divergence: Insurgés). Rencontre avec la nouvelle coqueluche des adolescentes.

Caleb est attiré par le côté obscur dans ce deuxième volet de la trilogie Divergence. Le voyez-vous comme un mauvais garçon?
Non, c’est juste un ado qui fait des erreurs de jeunesse, mais il base tous ses choix sur ce qu’il croit être juste. C’est un idéaliste, mais c’est aussi quelqu’un d’influençable, ce dont profite Jeanine, la méchante du film.

Êtes-vous parfois frustré de ne pas être davantage dans l’action, avec les autres?
Mon tour viendra dans un autre film: je n’ai que 21 ans! Et Caleb n’est pas quelqu’un de physique, c’est un cerveau. C’est notamment pour ça que je le fais courir comme un gamin de trois ans quand il se retrouve, malgré lui, au cœur de l’action.

Comment décririez-vous votre relation avec Shailene Woodley?
Nous sommes très proches, ce qui me permet de me lâcher totalement dans mon jeu. Face à elle, je ne me sens jamais jugé ni en danger. Et entre les prises, c’est la récré.

«Quand j’étais ado, mon idole était Marlon Brando. Et puis, en grandissant, j’ai réalisé que je préférerais devenir Paul Newman qui, lui, a bien vieilli et est resté au top toute sa vie.» – Ansel Elgort

Le succès de The Fault in our Stars a-t-il changé votre vie?
Évidemment. Le plus drôle, c’est que j’ai failli ne pas avoir le rôle. Le studio craignait que le spectateur soit choqué de me voir embrasser Shailene après que nous avons été frère et sœur dans Divergent.

De quoi rêvez-vous aujourd’hui?
J’espère juste durer. Gamin, mon fantasme n’était pas de devenir une star, mais d’exercer le métier d’acteur sans être obligé d’être serveur à mi-temps. La célébrité, je pourrais m’en passer. L’essentiel, c’est de vivre de ce qu’on aime.

Vous êtes très actif sur les réseaux sociaux. Est-ce nécessaire pour un jeune acteur?
Je ne sais pas, mais ça m’aide à garder le contrôle. Si une connerie sort, il me suffit d’un tweet pour rectifier le tir. Et puis, ça peut être utile à d’autres. Pour mon anniversaire, j’ai demandé à mes fans de ne pas me faire de cadeaux, mais de donner à une association qui construit des puits pour faciliter l’accès à l’eau potable dans le tiers monde.


Insurgent
En salle dès vendredi

Aussi dans Culture :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!