AFP Jacques Audiard

Jeudi 16 avril à 11h, Thierry Frémaux annoncera la sélection officielle du 68e Festival de Cannes. Sur les quelques 1800 films envoyés aux organisateurs, une vingtaine devraient être retenus pour prétendre à la tant convoitée Palme d’Or.

Du 13 au 24 mai prochains, la Croisette retrouvera réalisateurs et acteurs qui ont fait d’elle un rendez-vous annuel incontournable du 7e art. Selon les premières rumeurs, quelques cinéastes déjà récompensés à Cannes par le passé possèdent toutes leurs chances de revenir monter les célèbres marches du Palais des festivals à Cannes.

Quatre lauréats de la Palme d’Or se retrouveraient ainsi en compétition le mois prochain. Emir Kusturica pourrait être sélectionné pour « L’Amour et la paix », avec Monica Bellucci, vingt ans après le sacre de « Underground » et trente ans après « Papa est en voyage d’affaires ». Salué en 2001 avec « La Chambre du fils », l’Italien Nanni Moretti fait figure de favori avec « Mia Madre ». Gus Van Sant, récompensé en 2003 pour « Elephant » pourrait réitérer l’exploit avec « Sea of Trees ». Le Thaïlandais Apichatpong Weerasethakul pourrait également revenir, cinq ans après « Oncle Boonmee ».

Audiard, Kawase et Garrone
D’autes abonnés de Cannes seraient également en bonnes places pour concourir à la Palme d’Or. Le Français Jacques Audiard reviendrait sur la Croisette présenter « Dheepan », une libre adaptation des « Lettres persanes » de Montesquieu. Le cinéaste est un habitué de l’exercice puisqu’il s’est déjà déplacé dans le sud de la France pour « Regarde les hommes tomber », « Un héros très discret », prix du meilleur scénario, « Un prophète », grand prix du jury, et « De rouille et d’os ». La Japonaise Naomi Kawase (« Still the water ») serait également de retour avec « Sweet Red Bean Paste », tout comme l’Italien Matteo Garrone (« Gomorra », « Reality ») avec « Le Conte des contes », ou la Française Maïwenn (« Polisse ») avec « Mon roi ».

D’autres réalisateurs pourraient cependant créer la surprise. « Louder than Bombs » du norvégien Joachim Trier serait bien placé pour rejoindre la sélection. Les critiques seraient également favorables à Arnaud Desplechin et son « Trois souvenirs de ma jeunesse », l’Américain Todd Haynes et « Carol », Paolo Sorrentino et « La Giovinezza », le Grec Yorgos Lanthimos et « The Lobster », ou « Miguel Gomes et « Les Mille et une nuits ».

Les films retenus pour la sélection officielle seront départagés par Ethan et Joel Coen, président du jury des longs-métrages. Les frères comptent à leur actif huit sélections cannoises, une Palme d’Or (« Barton Fink »), un grand prix (« Inside Llewyn Davis ») et trois prix de la mise en scène (« The Barber », « Fargo », « Barton Fink »).

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!