Yves Provencher/Métro Les préférés du public, Claude Legault et Guylaine Tremblay

Pour une troisième fois de suite, Guylaine Tremblay et Claude Legault ont été nommés Personnalités de l’année au Gala Artis, qui célébrait dimanche, en grand, ses 30 ans.

«À l’âge où je suis rendue, je n’ai plus le temps de détester personne. J’ai juste le temps d’aimer et d’avoir du gros fun noir!» a lancé hier en clôture d’événement la reine d’Unité 9, «terriblement honorée et émue», Guylaine Tremblay. «Recevoir tant d’amour, ça me donne juste envie d’en redonner!»

De l’amour, son homologue masculin, Claude Legault, en a également énormément reçu. La star de 19-2 et de Un sur 2, qui est revenue au micro sur son passé d’enfant «bizarre et contemplatif», a lancé, surtout à l’attention du «deuxième balcon» de la salle Wilfrid-Pelletier, où étaient rassemblés des membres du public: «Dans une période d’austérité et de coupures sauvages, recevoir une bourrée d’amour comme celle-là, c’est assez extraordinaire!»

Eh oui, on sentait toute la passion que le Québec entretient pour ses personnalités du petit écran, et inversement. Ce qu’on retiendra de cette fête d’anniversaire? L’ouverture des Satiriques en vidéo, celle de Galaxie en musique. Et puis, le résumé en tiers de parcours qu’a fait le maître de cérémonie, Charles Lafortune, pour tous ces téléspectateurs qui venaient de regarder le Canadien gagner en 6 et de se joindre au gala. Ah oui, on se souviendra aussi du plaidoyer de Philippe Laprise, qui a remporté la palme dans la section Émission jeunesse pour Vrak la vie. Au micro, le sympathique humoriste s’est parlé à lui-même («Ah! Salut! J’suis excessivement nerveux. J’vais brailler. Ah non, eurk, braille pas, ça n’a pas de sens!»), a remercié à son public d’ados pour lesquels il adore travailler («Vous êtes sur internet, et quand c’est pas bon, vous me le dites. Quand c’est bon, vous me le dites aussi!») et a rendu hommage aux professeurs («Ce sont nos choix qui montrent qui nous sommes. J’aimerais ça, cette année, qu’on fasse le bon choix et qu’on arrête de couper dans l’éducation!»)

C’est aussi ce thème, fondamental, qu’a abordé Marina Orsini, gagnante dans la catégorie Télésérie pour son rôle de la mythique et regrettée Suzie Lambert. «Faut pas lâcher, mon fiston!» a-t-elle lancé à l’adresse de son garçon, avant de préciser: «Le succès, c’est de travailler! Je salue tous les profs du Québec!» Bravo. Dans le même ordre d’idées, resplendissante dans sa robe jaune, Julie Le Breton a dédié son prix à tous les gens qui «font leur travail avec sensibilité et passion, mais n’ont pas forcément la reconnaissance qu’ont ceux de la télé».

«J’suis Martin Matte! Je fais ce que je veux!» – Martin Matte, gagnant du prix Artis Rôle masculin – comédies pour Les beaux malaises, dans la vidéo d’ouverture

Autre apparition marquante, celle de Zineb El Rhazoui. La journaliste franco-marocaine, collaboratrice de Charlie Hebdo, a remis le prix du Meilleur animateur de bulletin de nouvelles à Pierre Bruneau, après que Charles Lafortune eut rappelé à quel point la liberté d’expression avait été au cœur de l’actualité cette année. «Je suis en haut de l’échelle du bonheur, mais très vite, je déboule en pensant à ce qui s’est passé chez vous», a dit le gagnant en s’adressant à la présentatrice invitée.

Notons sinon, sur une note beaucoup plus légère, que les fidèles de La Voix ont été servis par deux fois. Une fois sérieusement, avec la prestation de Kevin Bazinet, qui a chanté du Coldplay dans un arrangement étrangement boum-boum-dance, plus précisément la pièce Sky Full of Stars. Le tout pendant que, sur les écrans derrière lui, les noms des étoiles de la télé d’ici s’affichaient et que, du plafond, des confettis tombaient. Une deuxième fois, humoristiquement, grâce à une parodie de la superpopulaire émission signée François Pérusse et mettant en vedette Lili-Ann De Francesco interprétant une typiquement pérussienne chanson dans laquelle il est question de soupe à la relish.

Toujours du côté des présentations marrantes, les trois filles de feue SNL Québec – Katherine Levac, Léane Labrèche-Dor et Virginie Fortin – ont fait un carton en venant remettre un prix… à Marie-Mai. «On t’aime Mariiiiiie!» Cœur, cœur, cœur avec les mains. Elles se sont également insurgées contre le titre En direct de l’univers et ont déclaré leur amour à leur sexe-symbole préféré, Jean-René Dufort.

Quelle soirée! Tout le monde avait de l’amour à donner. Et à recevoir.

«Merci Martin. Grâce à toi, tout le Québec est sous l’impression que je suis don’ sympathique et calme, alors que ce n’est pas le cas. Merci d’avoir redoré mon image!» – Julie Le Breton, gagnante du trophée Artis Rôle féminin – comédies pour Les beaux malaises

Les gagnants des Artis 2015

  • Animateur/animatrice d’émissions de variétés et divertissements: Éric Salvail
  • Artiste d’émissions jeunesse: Philippe Laprise
  • Animateur/animatrice d’émissions d’affaires publiques: Denis Lévesque
  • Animateur/animatrice d’émissions de services : Gino Chouinard
  • Animateur/animatrice de bulletin de nouvelles : Pierre Bruno
  • Animateur/animatrice de magazines culturels et de talk-shows: Éric Salvail
  • Animateur/animatrice d’émissions de jeux : Guy Jodoin
  • Rôle masculin – Comédies: Martin Matte
  • Rôle féminin – Comédies: Julie Le Breton
  • Rôle masculin – télésérie: Claude Legault
  • Rôle féminin – télésérie: Marina Orsini
  • Rôle féminin – téléromans: Guylaine Tremblay
  • Rôle masculin – téléromans: Guy Nadon
  • Animateur/animatrice d’émissions de sports: Dave Morissette
  • Prix Artis – Personnalité masculine: Claude Legault
  • Prix Artis – Personnalité féminine: Guylaine Tremblay

Aussi dans Culture :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!