LIONEL BONAVENTURE/AFP Charles Aznavour publie lundi, à trois semaines de son 91e anniversaire, un 51e album.

Charles Aznavour publie lundi, à trois semaines de son 91e anniversaire, un 51e album où sa plume reste vive mais teintée d’un «brin de nostalgie», entre souvenirs d’enfance et hommage à la «Môme» Piaf.

«Avec un brin de nostalgie (…)/Je me verse un fond de whisky/Et laisse courir mes pensées/Embuées de mélancolie/Pour voyager dans mon passé». Avec son timbre voilé, le grand Charles revisite ses souvenirs dès la première chanson de ce nouvel album baptisé «Encores», comme les rappels en anglais.

Sa mémoire et sa plume sont alertes pour se replonger dans son enfance dans «Les petits pains au chocolat» avec ces mégots qu’«on fumait en cachette/Et que fatalement on vomissait parfois».

Souvenirs, souvenirs, encore, pour célébrer Piaf dans «De la môme à Edith»: «Elle chantait, j’allais l’entendre/Perdu au rang des promenoirs», chante celui qui fut le parolier mais également le secrétaire et chauffeur de l’interprète de «La vie en rose».

A bientôt 91 ans (il les aura le 22 mai), l’inoxydable ambassadeur de la chanson française à travers la planète signe tous les textes et les musiques de ce 51e album studio, qui succède à «Toujours» (2011) dans sa discographie pléthorique. Écartant toute idée de retraite, le chanteur explique continuer à écrire «beaucoup, et chaque jour».

«On ne doit pas dire ça quand on sort un album, mais j’ai déjà écrit le prochain…», assure dans le dossier de presse celui qui, pour la première fois, a également réalisé les arrangements : «Si je ne sais pas faire, j’apprends. Ça tient en éveil et on vit mieux, donc on vit vieux.»

S’il aime se retourner sur le passé, rendant aussi hommage aux résistants de la Seconde guerre mondiale dans la chanson «Chez Fanny», Charles Aznavour reste un artiste en éveil, attentif aux nouvelles voix.

Dans le disque de reprises de ses standards paru fin 2014, on l’avait ainsi entendu chanter «Sa jeunesse» avec quelques nouvelles têtes de la scène française comme Amel Bent, Soprano ou Black M.

Aussi dans Culture :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!