collaboration spéciale L’an dernier, la série «Expérience» se déroulait sur l’esplanade de la Place des arts. Cette année, elle sera présentée sur le terrain gazonné à l’angle des rues Saint-Urbain et de Maisonneuve.

Tous les soirs de jeudi à dimanche, le festival de musique électronique Mutek offre des concerts extérieurs gratuits au parterre du Quartier des spectacles. Une bonne façon de découvrir la relève locale en arts numériques.

«La série “Expérience”, c’est la meilleure chose pour découvrir, croit un des programmateurs de Mutek, Vincent Lemieux. Il y a des artistes internationaux, mais aussi beaucoup d’artistes canadiens. C’est très festif.» Jeudi et vendredi de 17h à 21h, ainsi que samedi et dimanche de 15h à 21h, une vingtaine de D.J. se relaieront à l’ombre de la Maison symphonique pour faire découvrir les dernières créations. «On essaie d’inviter le public à participer, avec un volet extérieur, comme dans les autres festivals», indique M. Lemieux. Pour une première fois depuis plusieurs années, le spectacle du dimanche après-midi ne sera pas le fruit d’une collaboration avec le Piknic Electronik.

Contrairement à d’autres festivals de musique électronique plus «pop», Mutek présente surtout des artistes d’avant-garde et se concentre sur la création. Il ne faut donc pas s’étonner si peu de gros noms sont présents. «L’an passé, c’était le 15e anniversaire, et on a invité des artistes qui ont marqué le festival, mais on ne veut pas se répéter d’année en année, affirme M. Lemieux. Notre mission, c’est la découverte, et depuis quelques années il y a de nouveaux artistes canadiens qui sont très intéressants.» Le programmateur explique que 50% des artistes du festival sont du pays.

Pour une deuxième année consécutive, Mutek se déroulera essentiellement au Musée d’art contemporain de Montréal (MAC). Chaque soir, des prestations auront lieu dans deux salles du musée simultanément. Vendredi et samedi, une des salles sera d’ailleurs accessible gratuitement, entre 22h et 3h. «C’est l’endroit idéal pour nous, dit Vincent Lemieux. C’est un symbole de Montréal et [ce qu’ils font] rejoint ce qu’on fait.»

«On paraît peut-être un peu plus intellectuel, mais on essaie de faire de tout, de l’audiovisuel à la musique festive.» – Vincent Lemieux, programmateur de Mutek

Pour les amateurs d’art multidisciplinaire, le spectacle double Split Flow et Holistic Strata du chorégraphe japonais Hiroaki Umeda est à ne pas manquer. «C’est la première fois qu’on présente un spectacle avec un danseur, indique M. Lemieux. Il utilise un senseur et se déplace sur une grille. Ses mouvements dans l’espace créent la trame sonore.» Le tout est accompagné de projections vidéo. Il s’agit d’une première nord-américaine présentée au Théâtre Maisonneuve vendredi.

Mutek
Quartier des spectacles
De mercredi à dimanche

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!