Richie Buxo / Splash News Susan Sarandon et son fils Miles Robbins.

Grâce à Conchita Wurst ou Jaden Smith, le travestisme sort du placard. Ce n’est pas pour déplaire à Susan Sarandon qui, à 68 ans, est toujours au coeur des tendances… par procuration.

Elle déclare être très fière de son fils Miles Robbins: «J’aime l’idee qu’il colorie en dehors des lignes en terme de genre. Il est musicien, DJ, il a les cheveux longs et parfois lors de concerts tous les membres de son groupe portent des robes.»

Pour celle qui a incarné la liberté dans «Thelma et Louise», élever ses enfants à New York était une évidence: «En tant qu’enfant privilégié, il est facile de se sentir à l’écart, isolé, coupé du monde extérieur. Le fait de grandir dans un environnement divers, de se frotter à plusieurs communautés permet de garder les pieds sur terre et de se rendre compte qu’on est privilégiés.»

Susan Sarandon, qui a deux autres enfants de 30 et 26 ans, a toujours été une fervente partisane de la communauté LGBT et est spécialement proche d’associations qui s’occupent d’adolescents. C’est le secret de sa jeunesse d’esprit!

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!