Josie Desmarais The Black Keys

Après trois jours de musiques aussi éclectiques qu’intenses, c’est le blues rock des Black Keys qui est venu clore cette 10e édition du festival Osheaga. Le chanteur et guitariste Dan Auerbach et le batteur Patrick Carney ont envoyé du lourd dès leurs premiers accords, en balançant l’explosive Dead and Gone de leur album Camino. Face à eux la foule en liesse hurlait à chaque riffs de guitare. La formation de l’Ohio a essentiellement interprété les succès de ses anciens albums tels que Gold on The Ceiling Rock ou encore Howling For You. Seul bémol, en ce qui nous concerne, le duo n’a joué que deux morceaux (Gotta Get Away et Fever) de Turn Blue son plus récent album. Mais les milliers fans, eux, sont repartis comblés!

Aussi dans Culture :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!