Selon Netflix, ses abonnés n’ont eu besoin de regarder que deux épisodes de « Breaking Bad » et « The Walking Dead » pour en devenir des inconditionnels. D’autres séries demandent plus de temps avant d’être adoptées par le public.

Netflix s’est amusé à calculer, grâce aux données des comptes de ses abonnés, à quel épisode une série parvient à conquérir son public. Pour « Breaking Bad » et « The Walking Dead », les téléspectateurs deviennent réellement accros à partir du deuxième épisode. Pour « Orange is the New Black » et « Dexter », il faut attendre le troisième.

« Better Call Saul », « Bloodline » et « Unbreakable Kimmy Schmidt » ont dû attendre leur quatrième aventure pour fidéliser leur public, sauf en France où le trio a patienté jusqu’au cinquième épisode. « How I Met Your Mother » met plus de temps pour captiver son audience. En moyenne, dans le monde, les abonnés de Netflix sont devenus accros au bout du huitième épisode.

Netflix considère qu’un épisode rend accro lorsque 70% des spectateurs l’ayant regardé terminent la première saison. Pour établir ces moyennes, la plateforme s’est appuyée sur des données d’abonnés situés au Brésil, en Belgique, au Canada, aux États-Unis, au Danemark, en Finlande, en France, en Allemagne, en Irlande, au Mexique, aux Pays-Bas, en Norvège, en Suède, au Royaume-Uni, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!