NYRI/FAMOUS Lady Gaga

Malgré ses excentricités, Lady Gaga est loin d’être à l’aise ou heureuse. Elle se bat au quotidien contre la dépression et parle de sa condition mentale pour que les jeunes sachent qu’il ne sont pas seuls.

«J’ai été victime de dépression et d’anxiété toute ma vie, et ça n’est toujours pas terminé. Je veux juste que les jeunes sachent que le vide qu’ils ressentent est quelque chose de normal. On est né comme ça. Cette nouvelle tendance où tout le monde se sent seul et superficiel ? Ça, ce n’est pas humain.»

Lady Gaga avait déjà mentionné une agression sexuelle dont elle a été victime à l’âge de 19 ans. Elle en parle dans sa nouvelle chanson «Til it happens to you», écrite avec l’aide de Diane Warren.

«Nous n’avons pas besoin d’être des victimes. Si on partage nos histoires et qu’on se soutient, on est déjà plus fortes. C’est dur d’écouter cette chanson, c’est dur de regarder le clip. Diane m’a vraiment aidée. Je lui disais: ‘J’ai accompli beaucoup de choses, Diane, mais ça ?’ et elle me répondait: ‘Tu peux y arriver’. C’était très libérateur de savoir que je n’étais pas seule et qu’en plus, d’autres femmes et d’autres hommes ne sont pas seuls. Même en dehors du viol, beaucoup de personnes souffrent en silence à cause d’expériences traumatisantes. Le plus dur pour moi, ça a été de m’accepter comme je suis. Il y a une vraie diffi­culté à se dire: ‘non seule­ment ça m’est arrivé, et en plus, je suis tota­le­ment boule­ver­sée à cause de ça’. Et personne ne sait ce que tu ressens. Je ne l’ai dit à personne pendant des années, parce que je ne me le suis pas dit à moi-même pendant des années. Tu dois accep­ter la douleur et que tu es morte d’une certaine façon. Après, on a le contrôle, on décide de s’en sortir.»

Lady Gaga joue dans la saison 5 de «American Horror Story».

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!