Chantal Levesque/Métro François Dompierre

Le compositeur François Dompierre sera le récipiendaire d’un Jutra-Hommage à la prochaine cérémonie célébrant le cinéma d’ici, a annoncé mercredi Québec Cinéma.

Qu’ont en commun des films comme Le déclin de l’empire américain, IXE-13, Léolo, et des chansons comme L’âme à la tendresse et Demain matin, Montréal m’attend? François Dompierre, compositeur qui, au cours de sa carrière, a signé la trame sonore d’une soixantaine de films et de séries télévisées québécois. Une carrière de plus de 50 ans que l’ensemble de l’industrie du cinéma québécois a décidé de récompenser d’un prix Jutra-Hommage.

«Je trouve intéressant qu’on souligne l’importance de la musique de film, a lancé François Dompierre intéressé mercredi après le dévoilement de l’hommage. Parce qu’elle est très importante. Qu’on s’en souvienne ou non, elle fait une impression de manière subliminale au spectateur.»

Les compositeurs de musique de film, rappelle-t-il, étaient pratiquement les égaux des réalisateurs dans les années 1920, à l’époque du cinéma muet, quand l’orchestre jouait au fil de la projection. Aujourd’hui, les cinéastes peuvent intervenir dans la trame sonore de leurs films. Et selon celui qui a travaillé avec de grands noms du cinéma comme Michel Brault, Francis Mankiewicz, André Melançon et Claude Chabrol, «il n’y a pas deux réalisateurs qui travaillent de la même façon»: certains voient la composition d’une bande originale comme un «work in progress», alors que d’autres, comme Denys Arcand, tombent dans la catégorie de ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent. «Et il y a Denise Filiatrault, une catégorie à elle toute seule, qui travaille dans l’urgence et considère que les choses doivent être finies avant même qu’on ait commencé, mais avec qui c’est très chouette de collaborer!»

«La musique de film, personne ne l’écoute, mais tout le monde la regarde.» – François Dompierre, compositeur

S’il a officiellement pris sa retraite de la composition de trames sonores («Maintenant, j’écris de la musique inutile, de la musique de concerts!»), François Dompierre, qui signait dernièrement celle du film La passion d’Augustine, de Léa Pool, assure ne pas être à l’abri d’une rechute «si un film [lui] parle».

La 18e soirée des Jutra se tiendra le 20 mars au Monument-National et sera présentée en direct sur ICI Radio-Canada Télé. Elle sera animée pour la deuxième année consécutive par Pénélope McQuade et Stéphane Bellavance.

Les précédents
Depuis le premier Jutra-Hommage en 1999 (remis au comédien et cinéaste Marcel Sabourin), un seul autre compositeur avait été honoré (Richard Grégoire, en 2004). Les lauréats des dernières années ont été:

  • 2015. André Melançon (réalisateur et scénariste)
  • 2014. Micheline Lanctôt (comédienne et cinéaste)
  • 2013. Michel Côté (comédien)
  • 2012. Paule Baillargeon (réalisatrice)
  • 2011. Jean Lapointe (comédien)
  • 2010. René Malo (producteur)

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!